Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Automobiliste responsable d'un accident mortel à Ustaritz : 18 mois de prison avec sursis requis

-
Par , France Bleu Pays Basque

Il s’était endormi au volant de sa fourgonnette et avait violemment percuté une voiture arrivant dans le sens inverse, tuant le conducteur sur le coup. Les faits remontent au 18 septembre 2020 à Ustaritz. Un homme était pour homicide involontaire ce mardi par le tribunal judiciaire de Bayonne.

Sapeur-pompiers (photo d'illustration)
Sapeur-pompiers (photo d'illustration) © Radio France - Lionel VADAM

Procès à forte émotion ce mardi, celui d'un automobiliste responsable d'un dramatique accident de la route le 28 septembre 2020 à Ustaritz. Eric Olhats, 39 ans à été jugé pour des faits "d'homicide involontaire". Au volant de sa fourgonnette il s’était endormi, percutant violemment une voiture qui arrivait en sens inverse. Le conducteur, Jean-Pierre Lagourgue avait été tué sur le coup. L'accident s'est déroulé sur la route départementale 932, dans un secteur en travaux particulièrement accidentogène.

Pas d'explication rationnelle

En pleurs à la barre, les mains tremblantes, Eric Olhats raconte le drame d'une voix marquée par la détresse. Malgré toute sa bonne volonté, il ne parvient pas expliquer ce qui s'est passé ce vendredi peu avant midi. "J'ai un gros trou dans la mémoire, je sais que s'est irréparable, j'ai ce bruit qui vient lorsque je dors, mais je n'ai pas de souvenir" plaide l'employé municipal de la commune d'Iholdy. Pas de soucis particuliers à ce moment souligne le prévenu, répondant ainsi à une question du Président du Tribunal Laurent Tignol, mais "je n'ai pas d'excuse" conclut le jeune homme vêtu d'un jean et d'un polo bleu.

Ni alcool, ni drogue

Pompier volontaire, Eric Olhats se rend à Biarritz, ce jour là, pour un extra dans un restaurant. Il est alors victime d'un endormissement soudain et inexpliqué. Il se déporte sur la voie de gauche et percute de face la voiture de Jean-Pierre Lagourgue. Le père de famille qui revient de chez le pédiatre à Bayonne avec sa petite fille de quatre mois, est tué sur le coup, l'enfant s'en sort par miracle. "Mon client n'avait pas bu, ni pris de stupéfiants, ni utilisé son téléphone portable" explique son avocate Magalie Etchegarray. La faute à la fatalité et surtout à un gros coup de fatigue. Des analyses médicales vont ensuite démontrer qu'Eric Olhats souffre d’apnées du sommeil.      

Dignité de la famille de la victime 

Sur les bancs des parties civiles, toute la famille de la victime. Pas d'insultes, pas de haine, juste un besoin de justice souligne leur avocat Bertrand Arotseche souligne la grande dignité de ses clients : "Ils sont vraiment dans une démarche de paix, c'est aussi en mémoire de la personne de Jean-Pierre Lagourgue qu'ils agissent ainsi." Le procureur de la République Jean-Francois Dobelli, a requis 18 mois de prison avec sursis et l'annulation du permis de conduire, à l'encontre d'un prévenu qui, la mort dans l’âme, a demandé pardon à la famille de la victime. A la sortie du tribunal il y a même eu une petite poignée de main entre lui et le père de la victime. Le jugement a été mis en délibéré au 25 mai prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess