Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dix-huit mois de prison ferme pour l'incendiaire de Caumont-sur-Durance

-
Par , France Bleu Vaucluse

Un homme de 48 ans a été condamné à 18 mois de prison ferme ce mardi par le tribunal correctionnel d'Avignon. Il comparaissait pour avoir volontairement mis le feu à des broussailles le 15 août à Caumont-sur-Durance (Vaucluse).

Panneau interdiction de feu (Illustration)
Panneau interdiction de feu (Illustration) © Radio France - Philippe Thomain

Caumont-sur-Durance, France

L'homme de 48 ans qui avait allumé un feu de broussailles à Caumont-sur-Durance jeudi 15 août a été condamné ce mardi à 18 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Avignon. Il est incarcéré. L'incendiaire avait été pris en flagrant délit par des promeneurs qui avaient relevé sa plaque d'immatriculation alors qu'il prenait la fuite. Ils avaient appelé les pompiers puis les gendarmes. À l'arrivée : 100 mètres carrés d'herbes avaient brûlé. 

Les forces de l'ordre avaient interpellé l'homme le lendemain, à son domicile. Il a reconnu les faits en garde à vue.

C'est surtout la personnalité de l'accusé qui a pesé dans la décision du tribunal. Une personnalité "manipulatrice, perverse", dit l'expertise du psychiatre. "Un besoin d'attirer l'attention dans une période difficile", défend son avocat. 

Dans le box des accusés, Laurent comparaît en maillot de l'OM : "Je regrette, assure-t-il. J'avais bu, je ne sais pas ce qu'il m'est passé par la tête, j'ai essayé d'éteindre le feu". "Pourtant, vous avez pris la fuite", contredit le procureur de la République. "C'était la première fois et ça ne se reproduira pas", promet l'incendiaire. 

Le psychiatre en doute : son patient est un homme instable, dangereux, capable d'actes extrêmes, mais qui a tendance à les banaliser. Il a d'ailleurs déjà été condamné à trois ans de prison pour agression sexuelle sur sa propre fille, mineure. À l'époque il avait seulement reconnu des "violences". Depuis, ses trois enfants ont été placés en famille d'accueil et son épouse s'est donné la mort.  

Le quadragénaire, en dépression, assure vouloir "être soigné, pris en charge" tout en versant quelques larmes "sincères" assure-t-il. "Il serait temps de vous prendre en charge vous-même", conclut la présidente

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu