Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

1er mai : manifestation calme à Grenoble, des tensions en milieu d'après-midi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère

Le défilé officiel du 1er mai, organisé ce mercredi matin à Grenoble, s'est déroulé dans le calme avec près de 8.000 manifestants. La situation s'est tendue dans l'après-midi, les policiers ont dispersé une 2e manifestation, non-déclarée, à coups de gaz lacrymogène.

Entre 4.200 et 8.000 personnes ont défilé dans une ambiance festive, gilets jaunes et cégétistes côte à côte.
Entre 4.200 et 8.000 personnes ont défilé dans une ambiance festive, gilets jaunes et cégétistes côte à côte. © Radio France - Nicolas Joly

Grenoble, France

Tout avait pourtant bien commencé. Ce mercredi matin, pour le traditionnel défilé du 1er mai, à Grenoble, le cortège s'est élancé dans le calme de la gare, en début de matinée. Entre 4.200 (selon la préfecture de l’Isère), et 8.000 personnes (selon notre reporter sur place) ont manifesté jusqu'au jardin de ville dans une ambiance bon enfant. Gilets jaunes et cégétistes défilant côte à côte.

Calme et bon enfant le matin

En début d'après-midi, environ 200 personnes ont voulu commencer une seconde manifestation, non déclarée celle-ci, sur la place Grenette, dans le centre-ville de Grenoble. Le rassemblement a eu lieu juste à côté du jardin de ville où se tenait la fête du travailleur alpin. Les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogène. 

La manifestation "officielle" du 1er mai, ce mercredi matin, avant que cela ne dégénère. - Radio France
La manifestation "officielle" du 1er mai, ce mercredi matin, avant que cela ne dégénère. © Radio France - Nicolas Joly

Huit interpellations l'après-midi

En conséquence, les concerts ont été annulés en milieu d'après-midi, la fête du travailleur alpin a tourné court et les familles venues sur place se sont dispersées. Il y a eu huit interpellations et six policiers légèrement blessés.

Dans l'après-midi, vers 16h30, d'autres manifestants proches de la mouvance anarchiste, CNT, NPA et France Insoumise ont joué au chat et à la souris avec la police pendant plusieurs heures, dans les rues du centre-ville, avant d’être dispersés. Le calme est revenu en début de soirée, vers 18h00.

Les huit personnes interpellées ont été placées en garde à vue en début de soirée.