Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Deux ans après l'accident de Millas, une stèle inaugurée en souvenir des victimes

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Ce samedi, une stèle a été inaugurée à Millas (Pyrénées-Orientales), non loin du passage à niveau où six adolescents avaient perdu la vie il y a deux ans, jour pour jour.

Le coeur taillé dans la stèle donne sur le Canigou.
Le coeur taillé dans la stèle donne sur le Canigou. © Radio France - Xavier Ponroy

Millas, France

Une centaine de personnes étaient présentes ce samedi pour l'inauguration de cette stèle, et pour rendre hommage aux victimes de l'accident de Millas. Sur l'édifice, à quelques mètres du passage à niveau, on peut lire le prénom des six adolescents qui ont péri ce 14 décembre 2017 : Loïc, Diogo, Allan, Teddy, Yonas et Ophélia, accompagnés d'étoiles. 

"Certains évitent de passer par cette route"

Difficile de cacher son émotion au moment où le silence pèse sur l'assistance à 16h07, lemoment exact où l'accident a eu lieu. Quelques notes de musiques résonnent, les larmes coulent sur les joues des familles, des proches, des camarades de classe. Chacun vient déposer une fleur blanche. Différents élus, le préfet, et des hauts-gradés du SDIS déposent eux aussi des gerbes. Les minutes s'égrènent, lourdes. À tel point qu'une femme fait un léger malaise à quelques mètres de la stèle. 

Sur le haut de l'édifice, un cœur a été taillé. "C'est un symbole fort, détaille Roger Garrido, maire de Saint-Féliu d'Avall, d'où étaient originaires les adolescents. En plus, _la stèle tourne le dos à la voie ferré, et le cœur vise le Canigou_. Pour nous, Catalans, c'est important."

On a toujours les images en tête

Parmi les personnes présentes, il y a aussi des anonymes, habitants de Millas. "Ça fait deux ans, mais c'est toujours très difficile, confie Sylvia. _On a toujours les images en tête, et on n'est pas près de les oublier_. C'étaient des petits anges.

L'endroit de l'accident continue aussi de donner de mauvais souvenirs à certains. "Il y a des gens qui évitent cette route, qui font des détours pour ne plus passer là."

Les abords de la stèle seront bientôt aménagés pour en faire un lieu de recueil. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu