Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

2 ans de prison ferme pour l'agresseur d'une jeune lycéenne à Château-Renault en Indre-et-Loire

vendredi 5 janvier 2018 à 14:47 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Comparution à huis clos jeudi 4 janvier pour l'agresseur d'une jeune lycéenne de 16 ans à Château-Renault en Indre-et-Loire. L'agression sexuelle s'était déroulée le 10 novembre 2017. Devant le tribunal correctionnel de Tours ce jeudi après-midi, l'avocate de la victime a demandé le huis-clos.

Le Tribunal Correctionnel de Tours
Le Tribunal Correctionnel de Tours © Radio France - Yohan Nicolas

Tours, France

L'homme de 36 ans était jugé pour agression sexuelle sur mineure de plus de 15 ans. Il a été extrait de la maison d'arrêt pour comparaitre devant le tribunal correctionnel de Tours. 

Dés le début de l'audience, l'avocate de la victime aujourd'hui âgée de 16 ans, Maitre Jihane Bendjador, a demandé au tribunal un huis clos pour que la jeune fille, accompagnée  de son père, puisse s'exprimer le plus librement possible sur cette agression. 

Les débats se sont donc déroulés en présence seulement des parties civiles et de l'accusé. 

Le jugement a été rendu après délibéré dans la soirée : 2 ans de prison au lieu des 3 années requises par la procureure, avec un maintien en détention (l'homme a été incarcéré à l'issue de sa garde-à-vue en novembre 2017). Il devra également se soumettre à 6 ans de suivi socio-judiciaire. le tribunal lui a également imposé une interdiction de vivre à Château-Renault où les faits ont été commis et où vit sa famille. Il devra également payer aux parents de la jeune fille 4500 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral.

S'il ne respecte pas ses obligations, il risque 3 ans de prison ferme supplémentaires. 

Son avocate, Maître Aude Gruninger-Gouze, spécialisée dans ce type d'affaires, a plaidé l'altération du discernement due à une forte alcoolisation, une altération soulignée par le rapport d'expertise psychiatrique demandé par le tribunal. Les précédentes agressions dont il a reconnu être l'auteur se sont déroulées dans les mêmes conditions, mais il a respecté à la lettre les 8 années de suivi socio-judiciaires qui lui avaient été imposées après des condamnations similaires.

Son avocate a aussi rappelé que cet homme de 36 ans avait lui-même subi des viols quasi-quotidiens dans son enfance par l'homme qui en avait la garde.