Faits divers – Justice

Deux morts et un rescapé dans un accident au large du Finistère-Sud

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel et France Bleu lundi 8 août 2016 à 23:54 Mis à jour le mardi 9 août 2016 à 12:20

Une vedette de la SNSM
Une vedette de la SNSM © Radio France - Mikaël roparz

L'accident a eu lieu ce lundi en fin de journée. 2 hommes sont morts noyés après être passés par-dessus bord. Les secours en mer sont rapidement intervenus, mais sans pouvoir sauver les 2 naufragés.

Un accident en mer a fait deux morts ce lundi en fin de journée au large du Finistère-Sud. 3 hommes se trouvaient à bord d'une embarcation semi-rigide, et deux sont passés par-dessus bord. Pas de chavirage, mais une vague qui aurait éjecté deux des trois occupants du semi-rigide.

Deux personnes à l'eau, un rescapé

Il est 19h quand un homme, qui se trouve encore à bord du semi-rigide, donne l'alerte en passant un coup de fil à son frère, resté à terre. Il lui explique que les deux autres occupants du canot sont passés par dessus bord. A ce moment-là, l'homme qui passe le coup de fil ne peut pas expliquer précisément sa position.

Localisé grâce à son téléphone portable

Les secours en mer demandent alors à l'opérateur téléphonique de son portable de réaliser une localisation géographique. Dès 19h35, une fois la position connue, l'hélicoptère de la sécurité civile du Morbihan, Dragon 56, peut décoller. Il se rend très vite sur place, à 6 milles du port finistérien Port-Manech, dans le secteur Est de l'archipel des Glénan.

Des secours venus de Trévignon et Doëlan

Une fois sur place, le médecin embarqué ainsi que le plongeur ne peuvent que constater le décès des deux personnes passées par-dessus bord. Entre temps, les vedettes SNSM de Trévignon et de Doëlan sur Mer sont dépêchés sur place. Elles prennent en charge les corps des deux décédés ainsi que le rescapé. A son arrivée à Doëlan sur Mer, le seul survivant de l'accident a été pris en charge, choqué, par la gendarmerie. Avant, ensuite, de pouvoir rejoindre sa famille.

Pas de gilets de sauvetages

L'enquête est confiée à la Gendarmerie Maritime. Pour le Parquet de Quimper, il n'y a, à ce stade, "pas de cause suspecte" à cet accident de mer. En revanche, les enquêteurs indiquent que aucun des 3 occupants du semi-rigide ne portaient de gilets de sauvetage.

Partager sur :