Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

20 ans de la mort de Lady Di à Paris : "Il y avait des policiers partout, et tout le monde criait 'Diana est morte' !"

mercredi 30 août 2017 à 7:51 Par Edouard Marguier, France Bleu Paris et France Bleu

La voiture dans laquelle se trouvait la princesse Diana a percuté un des piliers du tunnel de l’Alma dans le 8e arrondissement de Paris peu après minuit dans nuit du 30 au 31 août 1997. Cette terrible journée reste gravée dans la mémoire des Parisiens.  

La voiture de Lady Diana a percuté un des piliers du tunnel de l'Alma à 110 km/h le 31 août 1997 peu après minuit.
La voiture de Lady Diana a percuté un des piliers du tunnel de l'Alma à 110 km/h le 31 août 1997 peu après minuit. © Maxppp - WTN/PANDIS

Paris, France

Le jour de la mort de Lady Diana, emportée dans un grave accident de la route, est impossible à oublier, surtout pour ceux qui habitent ou qui travaillent dans le quartier : "On a tout vu ! quand on est arrivé ici au petit matin ça a été un choc. Il y avait des policiers partout et tout le monde criait 'Diana est morte !' Une personne célèbre dans le monde entier qui lui arrive un accident aussi bête , ça fait mal" raconte Ahmed, l’écailler depuis plus de vingt ans du restaurant Chez Francis situé juste à côté du tunnel de l’Alma où la Mercedes de la Princesse a violemment percuté un pilier peu après minuit dans la nuit du 30 au 31 août. L’épouse d’Ahmed, travaille elle aussi dans le quartier : "Je m’en souviendrai toujours, j’aimais beaucoup Diana. Elle était adorable car elle aimait tout le monde : les pauvres, les riche".

Violence du choc

La nuit du drame, les journalistes sont arrivés rapidement sur les lieux. Franck Cognard, reporter à France Info, est l'un des premiers sur place.

En arrivant, on aperçoit un amas de tôle, je ne peux pas dire que c'était une voiture, c'est un amas de tôle noire. On voit des officiels qui arrivent, des ambulances et puis il y a tout un groupe de photographes, ceux qui, plus tard, seront accusés de la course poursuite.

Lady Diana, son compagnon Dodo Al-Fayed et le chauffeur son morts dans l'accident. Seul le garde-du-corps a survécu. - Maxppp
Lady Diana, son compagnon Dodo Al-Fayed et le chauffeur son morts dans l'accident. Seul le garde-du-corps a survécu. © Maxppp - ALPHAPRESS

Lady Diana a succombé à ses blessures quelques heures après à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière. Décédé également dans l’accident, son compagnon Dodi Al Fayed et le chauffeur de la voiture, ivre, qui roulait très vite pour tenter de semer les nombreux paparazzis qui traquaient la princesse, un an après son divorce avec le Prince Charles. L’enquête conclura que la Mercedes a percuté le pilier à plus de 110km/h. Seul survivant du drame : le garde-du-corps de Dodo Al-Fayed.

L’enquête dure des mois

Le lieu de l’accident est scruté par les policiers. "Ils n’arrêtaient pas de revenir pour approfondir l’enquête. C’était presque tous les jours et le tunnel restait fermé" raconte Ismaël, gardien de l’immeuble situé juste à côté. Il se souvient également nombreux des hommages : "les gens sont tout de suite venus déposés des fleurs. Dès le lendemain matin il y en avait beaucoup. Depuis ce jour-là, ça continue jusqu’à maintenant".

Des bouquets ou des petits mots sont toujours déposés 20 ans après au pied de la flamme de la liberté inaugurée à cet endroit en 89 mais devenue au fil du temps lieu de commémoration de la mort de la princesse de Galles.