Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

200 gendarmes et policiers mobilisés pour démanteler un réseau de voleurs

-
Par , France Bleu La Rochelle

Un gros dispositif a été déployé ce mardi matin en Charente-Maritime pour démanteler un réseau de cambrioleurs. Deux cents gendarmes et policiers sont intervenus à Rochefort, Tonnay-Charente notamment, sur des sites de la communauté des gens du voyage. Onze personnes ont été placées en garde à vue.

200 gendarmes et policiers ont été mobilisés pour l'opération.
200 gendarmes et policiers ont été mobilisés pour l'opération. © Radio France - Sébastien Berriot

Deux cents gendarmes et policiers sont intervenus ce mardi matin en Charente-Maritime, un dispositif important pour arrêter un réseau de voleurs. Les forces de l'ordre se sont déployées dans plusieurs camps de gens du voyage à Rochefort et Tonnay-Charente notamment.  Une opération simultanée sur une dizaine de lieux, avec appui du RAID, des CRS, de deux équipes cynophiles et d'un hélicoptère de la gendarmerie.

Onze personnes sont en garde à vue. La justice les soupçonne d'avoir commis des vols, surtout la nuit dans des commerces, des entrepôts, mais aussi dans des administrations. Au moins une cinquantaine de vols. Les cambrioleurs présumés auraient dérobé des vêtements, des véhicules, mais aussi des vêtements et de l'argent, entre autres. 

Les faits auraient débuté, en Charente-Maritime, du côté de Surgères, en décembre 2019 et auraient duré jusqu'en septembre dernier. Les gardes à vue peuvent durer jusqu'à 96 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess