Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenoble : 24 voitures incendiées dans les quartiers Malherbe, Teisseire et la Villeneuve, deux suspects interpellés

samedi 10 novembre 2018 à 16:27 Par Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Ce samedi matin, 24 voitures ont été incendiées dans les quartiers sud de Grenoble Malherbe, Teisseire et la Villeneuve. Deux hommes de 27 et 28 ans ont été interpellés.

Une vingtaine de voitures ont été incendiées dans les quartiers sud de Grenoble ce matin. (Photo d'illustration)
Une vingtaine de voitures ont été incendiées dans les quartiers sud de Grenoble ce matin. (Photo d'illustration) © Maxppp -

Grenoble, France

Les incidents ont débuté avant le lever du jour ce samedi et ont duré trois heures. 

Entre 6h et 9h, c'est 11 départs de feu dans les quartiers sud grenoblois Malherbe, Teisseire et la Villeneuve, que les pompiers ont dû maîtriser. Au total, 24 voitures ont été incendiées. 25 sapeurs pompiers étaient mobilisés sur place, avec quatre camions.

Deux hommes, déjà connus des services de police, sont en garde à vue

Deux hommes de 27 et 28 ans ont été interpellés par la police et conduits au commissariat. Ils sont connus des services de police. Au moment de l'arrestation ils étaient en état d'ébriété. L'un d'entre eux s'est senti mal et a fait un malaise, il a été pris en charge par les sapeurs pompiers qui étaient sur place, mais il a finalement été remis à la police car son état n'était pas incompatible avec son transfert au commissariat. En revanche, leur état d’ébriété était incompatible avec un interrogatoire, ils seront donc entendus dans la soirée ce samedi et passeront la nuit en garde à vue.