Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

21 voitures-radar banalisées sur les routes de Centre-Val de Loire dès 2020

Le gouvernement a annoncé étendre l'expérimentation des voitures-radar banalisées après une expérimentation réussie en Normandie. La région Centre-Val de Loire va voir débarquer une flotte de 21 véhicules en janvier 2020.

Les voitures radar banalisées, conduites par des sociétés privées, débarqueront en Centre-Val de Loire dès janvier 2021. (Ilustration)
Les voitures radar banalisées, conduites par des sociétés privées, débarqueront en Centre-Val de Loire dès janvier 2021. (Ilustration) © Radio France - Bastien Deceuninck

Centre-Val de Loire, France

L'expérimentation est donc "réussie" pour le gouvernement. Après un essai en région Normandie, l'Etat a décidé d'étendre le recours à des voitures-radar banalisées dans les régions Centre Val de Loire, Bretagne et Pays de la Loire. En tout, 60 véhicules devraient être déployés l'an prochain, dont 21 uniquement pour la région Centre. 

Ces voitures, conduites par des agents de sociétés privées, vont sillonner à partir de janvier 2020 les routes du Loiret, d'Indre-et-Loire, du Cher, de l'Eure-et-Loir, de l'Indre et du Loir-et Cher.  Les voitures rouleront à toutes heures du jour ou de la nuit, 7 jours sur 7. 

Les gros excès de vitesse plus souvent relevés

Déjà en service en Normandie, les véhicules ont circulé sur 200 000 kilomètres de routes au premier trimestre 2019, en 800 tournées. Selon les autorités, ces voitures radar seraient bien plus efficaces pour lutter contre les délinquants de la routes : la part d'excès de vitesse supérieurs à 20 km/h est de 30% supérieure à celle des radars fixes. 

La voiture banalisée peut en effet surprendre les véhicules qui la dépassent ou la croisent sur la route en toute discrétion.  Si un excès de vitesse est constaté, le contrevenant ne le sait que lorsqu'il reçoit le courrier, puisque aucun flash n'est visible lors du contrôle. 

Un appel d'offres pour permettre aux entreprises privées de s'emparer du marché devrait être publié prochainement. Chaque région sera opérée par une société différente. L'objectif affiché du ministère de l'Intérieur : arriver à 200 000 kilomètres contrôlés chaque mois.