Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Flashé à 231 km/h sur l'A10 : il voulait rattraper la voiture de ses amis

dimanche 12 août 2018 à 18:49 Par Camille Huppenoire, France Bleu Touraine

Dans la nuit de samedi 11 août à dimanche 12 août, un jeune francilien a été flashé à 231 km/h sur l'A10, près du péage de Monnaie, dans l'Indre-et-Loire. Aux gendarmes, il indique avoir voulu rattraper la voiture de ses amis.

Des véhicules de gendarmerie.
Des véhicules de gendarmerie. © Radio France - Adrien Bossard

Indre-et-Loire, France

Plus de 100 km/h au-dessus de la vitesse autorisée sur l'autoroute. Un dépassement affolant repéré par le peloton de gendarmerie de Monnaie, mobilisé le week-end dernier sur les routes d'Indre-et-Loire.

Il est une heure du matin dans la nuit de samedi 11 août à dimanche 12 août et la circulation est encore dense sur l'A10, en raison du chassé-croisé. Cela n'empêche pas un jeune francilien d'appuyer beaucoup trop fort sur l'accélérateur : environ deux kilomètres après le péage de Monnaie, il est flashé à 231 km/h par les gendarmes, au lieu des 130 km/h autorisés.

Il voulait rattraper la voiture de ses amis

Intercepté peu après, le jeune homme, penaud, dit avoir accéléré pour, tout simplement, rattraper la voiture de ses amis, avec qui il faisait la route...et qui avait réussi à passer rapidement le péage, tandis que lui était resté bloqué plusieurs minutes ! Son permis lui est immédiatement retiré. Pas d'immobilisation du véhicule en revanche, car sa Mercedes AMG est une voiture de société.

Pour ne pas laisser la voiture sur le bord de la route, le jeune homme appelle ses amis, partis devant donc...ils sortent de l'autoroute, puis la reprennent, pour le rejoindre. Ce sont eux qui repartiront au volant de la Mercedes. Le jeune chauffard, devenu passager, ne pourra lui pas conduire pendant au minimum six mois. Sa sanction pourrait aller jusqu'à trois ans de suspension de permis, et mille cinq cents euros d'amende.