Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

243 pieds de cannabis cultivés dans un champ de maïs en Deux-Sèvres

samedi 6 octobre 2018 à 7:40 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Cette culture a été découverte dissimulée dans un champ de maïs mi-août par un promeneur. Les deux principaux "cultivateurs", deux frères de 31 et 35 ans ont été interpellés jeudi à l'aube et seront jugés pour ces faits en janvier.

Les gendarmes à l'oeuvre pour arracher les pieds de cannabis
Les gendarmes à l'oeuvre pour arracher les pieds de cannabis © Radio France - gendarmerie nationale

Frontenay-Rohan-Rohan, France

Tout est parti de la découverte par un promeneur de quatre pieds de cannabis mi-août. Celui-ci alerte les gendarme qui en découvrent d'autres cachés dans un vaste champ de maïs. Ils font alors appel à un drone pour survoler et filmer ce champ ce qui permet de déceler 176 autres pieds.

Une culture familiale 

Les investigations menées vont permettre aux forces de l'ordre de cibler une seule et même famille. Résultat jeudi à l'aube, 25 gendarmes sont déployés pour perquisitionner le domicile des quatre cultivateurs en herbe. Au domicile de l'un d'eux, ils trouvent 3.500 euros en petite coupure, plus d'un demi kilo de feuilles séchées de cannabis et quelques pieds supplémentaires ce qui porte l'étendue de cette culture à 243 pieds.

la saisie des gendarmes deux sévriens - Aucun(e)
la saisie des gendarmes deux sévriens - Gendarmerie Nationale

Déférés au parquet ce vendredi, les deux principaux auteurs ont été mis en examen et seront jugés en janvier.