Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

248 vendangeurs polonais logés dans des conditions insalubres

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

A Fleury-la-Rivière dans la Marne, 248 vendangeurs polonais ont été logés dans des conditions jugées indignes. On l'a appris ce mardi, mais les gendarmes ont découvert le pot aux roses vendredi dernier. Une enquête de flagrance a été ouverte par les gendarmes d’Épernay.

Les gendarmes luttent contre le travail dissimulé dans les vignes de champagne
Les gendarmes luttent contre le travail dissimulé dans les vignes de champagne © Radio France

C'est une découverte scandaleuse qu'ont fait les gendarmes pendant ces vendanges en Champagne. A Fleury-la-Rivière dans la Marne, 248 vendangeurs polonais ont été logés dans un logement insalubre.

Les gendarmes se disent particulièrement choqués par leur découverte. Ils sont allés de surprise en surprise. En effet, Les vendangeurs polonais étaient logés à plus de douze dans des chambres prévues pour quatre personnes . Ils ont été en plus nourris avec des aliments périmés .

Une centaine d'entre eux ont tout de suite été pris en charge par la Croix-Rouge, relogés à la salle des fêtes de la commune voisine de Damery. Les autres ont été hébergés chez des vignerons.

Aucune trace de contrats de travail

A présent l'enquête va déterminer s'il s'agit bien de travail dissimulé, car d'après la gendarmerie, de contrat de travail, il n'y en a aucune trace. Le prestataire aurait vendu au noir les services des travailleurs à des vignerons , dont l'enquête devra permettre de savoir s'ils sont impliqués dans ce système. Ce sera aux services du Fisc et de la Mutualité Sociale Agricole de le découvrir.

Une enquête de flagrance a été ouverte par les gendarmes d’Épernay. Pour l'instant ni la gendarmerie, ni le parquet et la préfecture ne souhaite s'exprimer officiellement.

Cette affaire en appelle une autre en Champagne. Il y a tout juste deux ans, là encore, un prestataire de service marnais a été condamné à six mois de prison fermes pour avoir fait, entre 2008 et 2011, travaillé 200 à 300 vendangeurs, là encore, polonais. La justice lui avait aussi confisqué ses vignes acquises grâce à l'argent du blanchiment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu