Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

28 églises de Normandie et de Bretagne victimes d'un voleur de troncs

vendredi 28 juillet 2017 à 11:43 Par Juliette Lemeunier, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Breizh Izel, France Bleu Cotentin et France Bleu

Un habitant de Saint-Lô dans la Manche a été arrêté ce jeudi 27 juillet 2017 par les gendarmes. ll avait volé pour au moins 7.500 euros de dons de paroissiens, dans des églises de la Manche, du Calvados et d'Ille-et-Vilaine.

28 églises visitées en trois ans
28 églises visitées en trois ans © Maxppp -

Manche, Calvados, Ille-et-Vilaine

C'est une longue enquête qui vient de trouver son dénouement. La brigade de gendarmerie de Saint-Sauveur le Vicomte dans la Manche vient de mettre la main sur un voleur de troncs. Des troncs d'église dont il prélevait régulièrement de l'argent. L'homme avait réussi à se faire un revenu de 250 euros par mois en moyenne, soit 7.500 euros sur les deux dernières années.

Une différence entre les cierges utilisés et l'argent récolté

L'affaire commence en 2014. Un responsable de l'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Sauveur-le-Vicomte remarque une différence entre l'argent retrouvé dans le tronc de l'église et le nombre de cierges utilisés par les fidèles. Cette personne glisse un billet dans le tronc pour voir : quelques jours plus tard, le billet a disparu ! Il y a bien eu vol.

En 2016, ça recommence. Cette fois, le responsable de l'église met des balles de ping-pong au fond du tronc pour empêcher le ou les voleurs de se servir aussi facilement. Sauf que quelques jours plus tard, les balles de ping-pong ont été brûlées et elles ont fondu.

Une tige de métal et du scotch double-face

Fin 2016, une plainte est déposée. La gendarmerie prend contact avec le diocèse, enquête et finit par mettre la main sur un Saint-Lois. il a été arrêté chez lui à Saint-Lô jeudi 27 juillet 2017.

L'homme ne nie pas les faits, il raconte même comment il s'y prenait : une tige de métal avec de l'adhésif double face pour retirer les dons des paroissiens du tronc. Il a sévi dans 28 église du Calvados, de l'Ille et Vilaine et de la Manche. Ce voleur de troncs devra s'expliquer devant un juge au mois d'octobre prochain. L'homme a sévi dans 28 église du Calvados, de l'Ille et Vilaine et de la Manche.