Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

29 brebis égorgées dans un élevage de Saint-Michel-de-Feins dans le Sud-Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Vincent Rousseau, éleveur de brebis d'Ouessant, a découvert 29 de ses bêtes égorgées samedi 25 janvier sur son exploitation à Saint-Michel-de-Feins près de Château-Gontier. Selon lui, les brebis ont été attaquées par des chiens errants.

Quasiment la totalité des brebis de Vincent Rousseau a été tuée samedi 25 janvier.
Quasiment la totalité des brebis de Vincent Rousseau a été tuée samedi 25 janvier. - Vincent Rousseau

Un éleveur de brebis de Saint-Michel-de-Feins, commune de Bierné-les-Villages dans le Sud-Mayenne fait une macabre découverte samedi 25 janvier : 29 de ses brebis d'Ouessant ont été égorgées

"J'ai découvert 29 brebis mortes ou agonisantes car elles étaient mordues à la gorge, à la tête ou le poitrail perforé", décrit-il. Parmi ces bêtes, 12 en train d'agoniser ont dû être euthanasiées par un vétérinaire. Six seulement ont survécu. 

C'est quasiment la totalité de nos brebis qui a été tuée. La moitié allait mettre bas donc elles ont été tuées avec leur agneau dans le ventre. 

Les brebis d'Ouessant sont une espèce en sauvegarde. Cette attaque est donc un coup dur pour l'éleveur. "Dix ans de travail ont été anéantis en une journée", regrette Vincent Rousseau. C'est également une perte de plusieurs milliers d'euros. 

Une attaque de chiens errants ? 

"Selon le vétérinaire, vu le poids de certaines brebis, vu la façon dont les brebis ont été agressées, il ne peut y avoir que des chiens pour faire cela, ce n'est pas un renard", explique l'éleveur. 

Pour Vincent Rousseau, ce sont des chiens errants. "C'est la troisième fois en dix ans que l'on subit des attaques d'animaux divagants parce que leurs maîtres sont incapables de savoir les garder. _Ce qui nous met très en colère, c'est l'inconséquence de ces personnes_. Nous, le mal est fait mais il y a des promeneurs, des enfants qui pourraient aussi être attaqués", estime-t-il.

L'éleveur a porté plainte et de son côté, le maire de Saint-Michel-de-Feins, Paul Maussion a prévenu les chasseurs des environs. L'élu espère que "ces chiens vont être retrouvés". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess