Faits divers – Justice

Malakoff : 3 individus suspectés de trafic de drogue sont encore recherchés à Nantes

Par Martin Cotta, France Bleu Loire Océan vendredi 16 septembre 2016 à 12:43 Mis à jour le vendredi 16 septembre 2016 à 12:47

La police a saisi 184.000 euros en espèces dans l'appartement d'un des dealers
La police a saisi 184.000 euros en espèces dans l'appartement d'un des dealers © Radio France - Martin Cotta

7 personnes interpellées mardi matin, dans le quartier Malakoff, devaient être présentées à un juge d'instruction ce vendredi. Les individus sont des trafiquants de drogue locaux. La police nantaise recherchent encore trois autres individus.

Mardi matin à Nantes, dans le quartier Malakoff, lors d'un vaste coup de filet de la police de sûreté départementale, 184.000 euros ont été retrouvés dans l'appartement d'un des dealers et près de 3 kilos de cannabis. Si neuf personnes ont été arrêtés à ce moment-là, deux d'entres-elles ne sont plus inquiétées. Ces arrestations ont été permises en partie grâce à une caméra mobile fournie par la mairie de Nantes à la police. Cette dernière a pu identifier ensuite les traficants. Son utilisation relance le débat des caméras de vidéo-surveillance dans la ville de Nantes. Pourquoi ne pas en mettre dans des lieux stratégiques pour lutter contre le trafic ?

La réponse de Gilles Nicolas adjoint au maire chargé de l'urbanisme.

Des ventes quotidiennes à petite quantité

À ce jour, on ne peut pas encore parler de réseau de drogue. Les enquêteurs tentent encore d'établir une hiérarchie entre les 7 trafiquants de drogue. Tous sont connus des services de police. Il y même des liens de sang chez certains : 2 frères au moins. L'homme chez qui les 184.000 euros en espèces ont été retrouvés pourraient être le leader de la bande. Celui qui centralisait l'argent après les ventes de cannabis. Des ventes quotidiennes et à petite quantité, d'après les enquêteurs sur la place Rosa Parks de Malakoff.

Aujourd'hui la police recherche encore 3 individus, identifiés depuis le mois d'avril, depuis le début de l'enquête. Il s'agirait de revendeur mais le trio n'était pas présent lors du coup de filet en début de semaine.80 policiers y ont participé avec l'aide de 4 chiens renifleurs.

Partager sur :