Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

3 morts dans l'Orne dans une collision entre un TER et une voiture

samedi 8 août 2015 à 5:06 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Une collision vendredi soir entre un train régional (TER) et une voiture à un passage à niveau à Condé-sur-Huisne (Orne) a fait trois morts parmi les personnes à bord de la voiture, un grand-père, sa fille et sa petite-fille.

Condé sur Huisne
Condé sur Huisne

Une collision vendredi soir entre un train régional (TER) et une voiture à un passage à niveau à Condé-sur-Huisne dans l'Orne, a fait trois morts parmi les personnes à bord de la voiture, un grand-père, sa fille et sa petite-fille.

L'accident est survenu à 20h22 sur la ligne Le Mans-Paris. La voiture semble-t-il, se serait arrêtée au milieu de la voie avant d'être percutée par le TER qui se dirigeait vers Paris. La grand-mère très choquée, a été prise en charge psychologiquement.La voiture, un véhicule de tourisme, "a été traînée sur plusieurs centaines de mètres et brûlée", ont  précisé les pompiers du département.

Aucun blessé dans le TER

Aucun des 34 passagers du train régional, qui reliait Le Mans à Paris, n'a été blessé. Ces derniers ont dans un premier temps été rassemblés dans une salle des fêtes de Condé-sur-Huisne, où un dispositif de soutien psychologique leur a été proposé. Ils ont ensuite, dans la soirée, regagné Chartres ou Paris dans des bus affrétés par la SNCF.

Un important dispositif de secours a été déployé sur les lieux de la collision, avec notamment 25 pompiers du service départemental d'incendie et de secours et une vingtaine de gendarmes.La voie ferrée était toujours bloquée vendredi en fin de soirée et la priorité était de dégager le véhicule, a précisé le sous-préfet de permanence, ajoutant que le procureur de la République d'Alençon était également attendu sur les lieux de l'accident.