Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Indre-et-Loire : ouverture de deux vaccinodromes et basculement en vigilance renforcée

-
Par , France Bleu Touraine

Au regard de la situation sanitaire dégradée et de la circulation active du virus en Indre-et-Loire, la préfète a annoncé de nouvelles mesures restrictives. La campagne de vaccination va s'accélérer en avril grâce à l'arrivée de trois nouveaux centres de vaccinations, dont deux vaccinodromes.

Illustration d'une vaccination dans le vélodrome national de Saint-Quentin en Yvelines, devenu un vaccinodrome.
Illustration d'une vaccination dans le vélodrome national de Saint-Quentin en Yvelines, devenu un vaccinodrome. © Maxppp - Aurelien Morissard

Le contexte épidémique n'est pas bon. C'est comme cela que la préfète d'Indre-et-Loire, Marie Lajus, démarre son point-presse ce jeudi 25 mars alors que nous faisons face à "une dégradation de la situation", notamment dans les quinze derniers jours. Le département passe alors en vigilance renforcée, avec un taux d'incidence qui se rapproche rapidement des 300 cas pour 100.000 habitants, alors que le variant anglais  est désormais présent à plus de 80% dans les tests positifs. Ce passage en vigilance renforcée entraîne  de nouvelles mesures restrictives qui prendront effet dès ce samedi. 

Nouvelles mesures administratives restrictives

Parmi les nouvelles mesures annoncées par la préfète, l'interdiction de la consommation et de la vente d'alcool à emporter sur la voie publique. Interdiction des braderies, brocantes et vide-greniers aussi. Mais également l'extension du port du masque obligatoire dans dix autres communes en plus de celles de la métropole de Tours, les centres-villes de dix chefs-lieux de canton (liste à retrouver plus bas). 

Le masque sera aussi obligatoire dans un périmètre de 100 mètres autour des établissements scolaires du département et la règle du demi-effectif sera généralisée dans tous les lycées du département dès lundi. La préfète indique également que les contrôles des forces de l'ordre vont s'intensifier pour veiller au respect du couvre-feu et des nouvelles mesures nationales pour contrer les rassemblement sur la voie publique notamment. 

Trois nouveaux centres dont deux vaccinodromes

Pour faire face au coronavirus, "il faut monter la capacité de la vaccination, meilleure réponse contre l'épidémie" déclare Marie Lajus, la préfète d'Indre-et-Loire. Pour cela, trois nouveaux centres de vaccinations vont ouvrir en plus des 6 déjà ouverts.

Un centre au CHU Bretonneau à Tours, pouvant administrer 1500 doses par semaine grâce au Moderna ouvrira ce lundi 29 mars, sur rendez-vous, pour les plus de 70 ans. Pour cela, il faut appeler le 02.47.47.81.81

Deux autres "très grands centres", des vaccinodromes verront le jour d'ici le 6 avril. L'un à Saint-Avertin, au gymnase des 11 arpents, et l'autre à Saint-Cyr-sur-Loire, à l'Escale. Les deux centres pourront délivrer chacun 6.000 doses par semaine, avec une montée en puissance tout le long du mois d'avril.

Passer à 20.000 doses par semaine en avril

Des vaccinations ouvertes d'abord aux plus de 70 ans, sur rendez-vous, pour ces trois nouveaux centres, avant de s'étendre au reste de la population progressivement. Le département va pouvoir doubler le nombre de doses administrées chaque semaine et passer à 20.000 doses, contre 10.000 actuellement. 

La préfète Marie Lajus dévoile les nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid, aux côtés du maire de Saint-Avertin (à gauche) et du président de Tours Métropole (à droite).
La préfète Marie Lajus dévoile les nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid, aux côtés du maire de Saint-Avertin (à gauche) et du président de Tours Métropole (à droite). © Radio France - Adel Beloumri

10% de la population vaccinée en Indre-et-Loire

Avec près de 60.000 vaccinés (dont un tiers ont reçu une deuxième dose), l'Indre-et-Loire franchit le cap symbolique des 10% de personnes vaccinées dans le département. La préfète Marie Lajus indique également que 90% des résidents des Ehpad du département ont été vaccinés et 68% d'entre eux ont reçu la deuxième dose.

Contraste avec une flambée épidémique chez les jeunes

Le taux de positivité au Covid-19 est actuellement de 7,9% en Indre-et-Loire et l'épidémie "va encore plus vite chez les jeunes" explique Marie Lajus, avec un taux d'incidence de 469 cas pour 100.000 habitants chez les 20-29 ans. Tandis que dans les établissements scolaires, on enregistre 323 cas positifs cette semaine, soit le double de la semaine dernière. D'ailleurs 27 classes fermées sont actuellement fermées dans le département, contre 9 seulement la semaine dernière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess