Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : 300 manifestants à Perpignan, la permanence du député Romain Grau prise pour cible

-
Par , , France Bleu Roussillon, France Bleu

300 gilets jaunes ont répondu ce samedi à l'appel national de rassemblement à Perpignan. La permanence du député LREM Romain Grau a été vandalisée. Au moins trois personnes ont été blessées et une personne interpellée

Toutes les vitres de la permanence ont été éventrées
Toutes les vitres de la permanence ont été éventrées © Radio France - Luc Chemla

Perpignan, France

C'est à Perpignan que les gilets jaunes,de tout le pays s'étaient donné rendez-vous ce week-end. Le rassemblement était prévu ce samedi à 10h, devant le palais des congrès. Environ 300 manifestants ont répondu à l'appel, tous munis de parapluies pour faire face à la mauvaise météo. Le cortège s'est élancé vers 11h en direction du centre-ville. Arrêtés par un barrage de policiers quai Sadi-Carnot, ils ont scandé "Où est Steve ?", en référence à Steve Maia Carriço, ce jeune homme de 24 ans disparu après une charge des forces de l'ordre sur les bords de la Loire à Nantes, le soir de la Fête de la musique.

Les vitrines de la permanence brisées, un début d'incendie

Ils ont ensuite pris le boulevard Clémenceau, puis l'avenue du Général-Leclerc. Passés tranquillement devant France Bleu Roussillon, deux d'entre eux ont lancé des pierres sur la façade de la banque Société Générale en criant "Anticapitaliste !". Ils ont ensuite tourné rue du Marché-de-Gros, où la permanence du député LREM Romain Grau a été prise pour cible.

Toutes les vitres de la permanence ont été détruites, un début d'incendie s'est déclenché à l'intérieur du local, le feu a été mis à une chaise de bureau. Un voisin a lancé un extincteur de son balcon, et un des secouristes bénévoles qui accompagnent les gilets jaunes a immédiatement éteint les quelques flammes. Le député était présent dans la permanence au moment des faits, il s'est caché dans une autre pièce pour ne pas être vu.

Après être passés par la place de Catalogne, les manifestants ont pris la direction de la rue Foch.

Une vingtaine de black-blocs, selon la police

Selon la police, les échauffourées ont débuté vers midi. Une vingtaine de black-blocs se seraient mêlés aux gilets jaunes. La boutique des parkings Indigo, place de Catalogne, a été dégradée. 

Un homme qui tentait de protéger des locaux a été légèrement blessé à la main, tout comme deux membres des forces de l'ordre. Une personne a été interpellée.

La circulation a dû être coupée boulevard Clémenceau et sur une partie des quais de la Basse, notamment autour de la préfecture. Environ 80 policiers et gendarmes ont été déployés dans le centre-ville.