Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

200 manifestants réclament "justice pour Sarah Halimi" à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Quelque 200 manifestants - 300 selon les organisateurs, 150 selon la préfecture - se sont réunis devant le tribunal de Bordeaux ce dimanche en début d'après-midi, pour protester contre l'absence de procès après le meurtre de Sarah Halimi. Cette femme juive de 65 ans a été tuée en 2017 à Paris.

Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux
Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux © Radio France - Margot Turgy

"Justice pour Sarah Halimi". C'est sous ce slogan que quelque 200 personnes se sont rassemblées - 300 selon les organisateurs, 150 selon la préfecture - ce 25 avril à Bordeaux. Les manifestants, partis du parvis des droits de l'Homme à 14h, ont d'abord marché en silence autour du palais de justice, avant de retourner à leur point de départ pour des lectures de textes.

C'est une décision de la Cour de cassation, le 14 avril dernier, qui a déclenché un appel à rassemblement dans plusieurs villes de France, dont Paris et Strasbourg, par des collectifs citoyens et des représentants de la communauté juive. Car si la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français a entériné le caractère antisémite du meurtre de Sarah Halimi, en 2017 à Paris, elle a également confirmé l'irresponsabilité pénale du meurtrier. Les experts psychiatriques ont en effet estimé qu'il était en proie à "une bouffée délirante" au moment des faits. La décision de la Cour de cassation écarte donc la tenue d'un procès. 

Ce dimanche, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a annoncé qu'un projet de loi serait déposé fin mai en conseil des ministres, pour "combler" un "vide juridique" sur la question de l'irresponsabilité pénale. 

Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux
Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux © Radio France - Margot Turgy
Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux
Rassemblement pour Sarah Halimi, le 25 avril 2021 à Bordeaux © Radio France - Margot Turgy
Choix de la station

À venir dansDanssecondess