Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Trente-deux selles de sport volées au Centre Hippique des Alpes à Saint-Ismier

-
Par , France Bleu Isère

Régime sans selle pour les cavaliers propriétaires du centre hippique des Alpes, le plus gros centre équestre de la région Auvergne Rhône Alpes. 32 selles de sport ont été dérobées par un gang très bien organisé pour être revendues sur le marché noir. Montant du préjudice : entre 50 et 60.000 euros.

Daniel Desmeure, directeur du CHA, avait pourtant sécurisé le centre équestre
Daniel Desmeure, directeur du CHA, avait pourtant sécurisé le centre équestre © Radio France - Véronique Pueyo

Saint-Ismier, France

Dans la nuit du 17 au 18 mars dernier, trente-deux selles de propriétaires ont été volées, dans une pièce pourtant fermée à clés et sous vidéo protection, au centre hippique des Alpes, à Saint-Ismier, près de Grenoble. Montant du préjudice : entre 50 et 60 000 euros. 

Les voleurs étaient très bien renseignés. Ils n'ont pris que des selles de valeur, utilisées pour faire du saut d'obstacles ou du dressage, en compétition. Une selle de sport, en carbone, peut s'acheter jusqu'à 5000 euros.

Voici un des modèles de selle qui a été volé - Radio France
Voici un des modèles de selle qui a été volé © Radio France - Véronique Pueyo

Une selle de sport vaut entre 3000 et 5000 euros

Les voleurs ont neutralisé les caméras de vidéo-surveillance et opéré cagoulés et gantés, vêtus d'une combinaison blanche, comme on peut les voir sur les images. L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Saint-Ismier qui privilégie la piste de la filière de revente de matériel équestre à l’étranger, peut-être en Europe de l'est. 

Le propriétaire du centre hippique qui dormait avec sa famille, dans son appartement, au-dessus des écuries, n'a rien entendu. Daniel Desmeure est traumatisé : "Ce soir-là, on rentrait d'une compétition, on était fatigué et contrairement aux autres soirs, on n'a pas fait le tour des écuries. Si je l'avais fait, j'aurais pu me retrouver face aux malfaiteurs et me faire agresser. Quand j'ai repris le centre, il y a 6 ans, je l'avais fait sécuriser. Mais nos efforts ont été vains, finalement. C'est stressant."

Un gang très bien renseigné et un travail de pro

Seule, la sellerie des cavaliers propriétaires a été pillée méticuleusement, tandis que la sellerie de club est intacte - Radio France
Seule, la sellerie des cavaliers propriétaires a été pillée méticuleusement, tandis que la sellerie de club est intacte © Radio France - Véronique Pueyo

Le CHA est le plus grand centre hippique de la région Auvergne Rhône Alpes avec une centaine de chevaux et poneys, 600 licenciés et 10 salariés. 

Les cavaliers qui se sont fait voler leur selle sont désemparés

D'après les premiers éléments de l'enquête, pour ne pas se faire repérer, les voleurs ont garé leur véhicule à un kilomètres du centre hippique, au bois français. Ils ont ensuite charrié les selles dans trois brouettes, qui servent en général a ramasser le crottin et qui ont été retrouvées au bord de l’Isère. Ils ont fracturé la sellerie des cavaliers propriétaires, ouvert chaque casier et pris toutes les selles de sport, dont les prix varient entre 3.000 et 5.000 euros. 

Audrey, cavalière professionnelle et monitrice d'équitation, en a perdu deux : "J'ai dû ressortir du placard une vieille selle mais qui n'est pas du tout adaptée au travail que je fais tous les jours. Ces selles, c'est mon outil de travail et les assurances ne prennent rien en charge. Pour l'instant, je ne peux pas m'en racheter une autre. C'est catastrophique pour moi."

Un vol similaire vient de se produire dans un centre hippique en Allemagne

Le centre hippique a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux : "On a eu plus de 7.000 partages sur Facebook. Et on s’aperçoit qu'on n'est pas les seuls à subir cela. Récemment, en Allemagne, un centre comme le nôtre a été victime du même vol, selon le même mode opératoire. Je voudrais dire aussi que contrairement aux idées reçues, de nombreux cavaliers qui sont chez moi empruntent pour vivre leur passion et être avec leur cheval. L'achat d'une selle est souvent un gros investissement. C’est donc pour eux aujourd'hui une grosse perte."

Assurer une meilleur traçabilité du matériel équestre

Daniel Desmeure voudrait que les entreprises qui fabriquent ces selles de marque fassent des efforts pour en assurer la traçabilité afin de les protéger contre le vol. Et il ajoute : "Il faut que les gens qui achètent des selles de marque à bas prix se posent aussi des questions. Ces selles sont sûrement issues de vols et ils pourraient être accusés d'être des receleurs. Si le numéro de série a été effacé, c'est louche."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu