Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

35 morts : la répression va s'accentuer sur les routes de la Drôme

mardi 7 novembre 2017 à 6:18 Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme Ardèche

Après un nouveau week-end meurtier sur les routes du département, le Préfet de la Drôme et le Procureur de la République ont participé lundi à deux contrôles de grande envergure à Valence. Le message est clair : de la pédagogie, mais surtout aujourd'hui des contrôles répressifs

Contrôle de police lundi après-midi près du péage de Valence-nord
Contrôle de police lundi après-midi près du péage de Valence-nord © Radio France - Emmanuel Champale

Pas de quartier, la répression sur les routes de la Drôme va s'accentuer !

ce message très ferme est signé du Préfet de la Drôme et du Procureur de la République qui ont participé lundi après-midi à deux contrôles de police et gendarmerie sur l'agglomération de valence .

Les chiffres de la sécurité routière sont dramatiques dans le département : déjà 35 morts depuis le début de l'année, contre 34 sur toute l'année 2016. Rien que le week-end dernier, trois personnes ont trouvé la mort au volant. D'ailleurs, le responsable présumé de l'accident qui a coûté la vie à deux personnes vendredi soir à Chamaret était sous l'emprise de drogue. Le parquet a demandé hier soir sa mise en détention provisoire.

Davantage de répression

L'hécatombe continue alors même que policiers et gendarmes n'ont jamais autant verbalisé : 213 000 procés-verbaux ont été dressé cette année pour infraction à la vitesse contre 180 000 en 2016. Les contrôles vont s'accentuer dans tous les domaines : un tiers des tués cette année ne portaient pas leur ceinture de sécurité, un quart des accidents a été provoqué par l'alcool et 10% des chauffards responsables d'un accident mortel étaient sous l'emprise de stupéfiants.

Sur les cinq dernières années, 200 personnes ont été tuées sur les routes de la Drôme.