Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre ans de prison ferme pour avoir tiré sur le vigile de l'Intermarché de Juvignac

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Refoulé à l'entrée de l'Intermarché de Juvignac parce qu'il ne portait pas de masque, un homme de 38 ans est revenu armé et a ouvert le feu sur le vigile, le 21 novembre. Ce mercredi, il a été condamné à cinq ans de prison dont un avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier.

L'agent de sécurité avait refusé de le laisser entrer sans masque
L'agent de sécurité avait refusé de le laisser entrer sans masque © AFP - Julien Thomazo

L'homme qui avait ouvert le feu sur un vigile parce qu'il avait été refoulé à l'entrée de l'Intermaché de Juvignac a été condamné mercredi à cinq ans de prison dont un avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier. Son avocat, Me Cyril Caron, "satisfait de cette décision", ne fera pas appel. Son client, qui est maintenu en détention, ne conteste pas les faits et il s'est excusé auprès de la victime.

Le dimanche 21 novembre, Mohamed H-M s'est présenté à l'entrée du supermarché, sans masque. Raison pour laquelle l'agent de sécurité a refusé de le laisser entrer. Le chômeur de 38 ans est alors parti puis revenu, armé, et a donc tiré sur Abderrazak Q., blessé au niveau du pied. 

Identifié à l'aide des images de vidéosurveillance, le tireur a été arrêté quelques heures plus tard, chez sa mère, par les gendarmes. Un militaire de 32 ans, blessé lors de cette interpellation mouvementée, était également partie civile dans cette affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess