Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pays basque : il cachait de la cocaïne dans un coquillage, il est condamné à quatre ans de prison ferme

Un Landais de 41 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Bayonne à quatre ans de prison ferme. L'individu avait été arrêté par les policiers à Bidart le 16 avril dernier en possession de 400 grammes de cocaïne. La drogue était cachée dans un coquillage.

Un peu plus de 400 grammes de cocaïne pour une valeur estimée à 24 000 euros
Un peu plus de 400 grammes de cocaïne pour une valeur estimée à 24 000 euros © Radio France - Patrick Lefevre

Pays Basque, France

Le prévenu est un Dacquois de 41 ans qui réside à Biscarrosse. Ce 16 avril 2019, en provenance d'Hendaye, David circule à vive allure sur la commune de Bidart à bord de sa puissante Mercedes. Les policiers de la BAC l'interpellent sans violence. A bord du véhicule, ils mettent la main sur un sac en plastique déposé sur la banquette arrière. A l’intérieur les enquêteurs découvrent un gros coquillage. " Je dois le faire parvenir à un archéologue" explique le conducteur. Mais une forte odeur d’ammoniaque intrigue les policiers qui rapidement découvrent un peu plus de 400 grammes de cocaïne cachés dans le fameux coquillage. Valeur marchande : 24 000 euros.

Un passé de trafiquant

A la barre David raconte qu'il a accepté de transporter la drogue, à la demande d'un commanditaire, entre la frontière franco-espagnole et Anglet moyennant 3 000 euros. Il faut dire que l'homme s'y connait en la matière. Depuis 2001, il a été condamné dix fois, essentiellement pour des affaires de stupéfiants. En 2013 le tribunal de Pau lui a déjà infligé une peine de quatre ans de prison ferme. Ce jeudi le tribunal correctionnel de Bayonne l'a à nouveau condamné. Les juges ont suivi les réquisitions du parquet :  quatre ans de prison ferme et cinq ans d'interdiction de séjour dans le département des Pyrénées-Atlantiques. L'homme est retourné derrière les barreaux.