Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre ans de prison pour avoir séquestré et agressé un adolescent à Rivehaute

jeudi 24 août 2017 à 18:56 Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn et France Bleu

L’un des deux agresseurs de l'adolescent séquestré à Rivehaute, dans la nuit du 19 au 20 août, a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis.

L'un des deux auteurs de la séquestration d'un adolescent à Rivehaute a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis
L'un des deux auteurs de la séquestration d'un adolescent à Rivehaute a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis © Radio France - France Bleu Béarn

Pau, France

L'affaire de l'agression de Rivehaute s'est jugé finalement à huis clos ce jeudi au tribunal correctionnel de Pau. Jugé pour vols aggravés et extorsion, un des deux agresseurs, un jeune âgé de 19 ans, a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis. Il était récidiviste.

La famille de la jeune victime, Damien 15 ans, a obtenu que l'audience se déroule à huis clos, notamment en raison de la diffusion de la vidéo de l'agression, filmée par le co-auteur de 16 ans, qui sera jugé par la juridiction des mineurs. Dans la nuit du 19 au 20 août à Rivehaute, les deux jeunes se sont introduits chez l'adolescent, ils l'ont ligoté et violenté avant de cambrioler le domicile familiale. Maintenu en détention, le jeune âgé de 19 ans, a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis, il a également interdiction de paraître dans la commune de Rivehaute et d’entrer en contact avec son complice et avec la victime.