Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Quatre ans de prison pour le quadragénaire qui a foncé sur un vehicule de la police municipale d'Alès

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Quatre ans de prison et mandat de dépôt à l'audience, c'est la peine prononcée ce jeudi par le tribunal correctionnel d'Alès à l'encontre de l'homme qui a foncé dans la nuit de lundi à mardi sur une voiture de la police municipale blessant deux policiers.

Les policiers municipaux d'Alès présents à l'audience.
Les policiers municipaux d'Alès présents à l'audience. © Radio France - Ludovic Labastrou

Alès, France

Quatre ans de prison et mandat de dépôt à l'audience, c'est la peine prononcée ce jeudi par le tribunal correctionnel d'Alès à l'encontre du quadragénaire qui a foncé dans la nuit de lundi à mardi sur une voiture de la police municipale blessant deux policiers. Bilan : un mois et quinze jours d'interruption temporaire de travail.

"Parole d'homme, je ne vous avais pas vu. Je ne suis pas fou, j'ai fait des bêtises toute ma vie mais je n'ai jamais foncé sur un policier."

Pour lui le dernier mot. Ne s'adressant pas au tribunal, l'individu regarde les policiers : "Je ne vous ai pas vus, messieurs", "ma parole d'homme, dit il en sanglotant, mon problème, c'est l'alcool". Argument que développera son avocate, il à plus d'une gramme cinq heures après les faits. Ses reflexes atténués, il a pu effectivement ne pas voir le véhicule de la police municipale et ne pas freiner. 

Récit Ludovic Labastrou.

"Dans la rue probablement la plus éclairée d'Alès, il a voulu nous faire mal." Un policier blessé

Catogan en bataille il s’agite dans son box. Le procureur dressera la longue liste de ses condamnations : 15 ans derrière les barreaux, stup, violence, ivresse, avant de requérir cinq ans. Ce sera quatre ans finalement. La dizaine de faits qu'on lui reprochait, la plupart commis en récidive lui faisait encourir 20 ans. "_Au revoir, messieur_s" lancera-t-il aux policiers avant de rejoindre la maison d'arrêt.

Marc Fabre, directeur de la police municipale d'Alès.

Maître Julien Volle, avocat des parties civiles. - Radio France
Maître Julien Volle, avocat des parties civiles. © Radio France - Ludovic Labastrou