Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Quatre mois de prison pour un SDF voleur de slips à Avignon

mercredi 14 novembre 2018 à 17:43 - Mis à jour le mercredi 14 novembre 2018 à 18:43 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Un SDF de 37 ans avait volé des sous vêtements pour homme à Avignon car il n'avait rien à sa sortie de prison. Il a été interpellé le jour où il achevait de purger sa 38e peine. Il a expliqué au tribunal que la prison ne change rien.

Des caleçons dans les rayons d'un magasin d'Avignon
Des caleçons dans les rayons d'un magasin d'Avignon © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Le tribunal correctionnel d'Avignon a condamné mercredi après-midi à quatre mois de prison un voleur de sous vêtements. L'homme de 37 ans avait dérobé des boxers pour homme dans un magasin d'Avignon, le jour où il achevait de purger une précédente peine, déjà pour vols. L'homme a expliqué qu'il n'avait aucune ressource en sortant de prison.

Voler des sous-vêtements pour manger

L'homme avait dérobé pour 398 euros de boxers pour hommes à Monoprix, rue de la République lundi au moment de la fermeture. Un vigile avait été surpris par cet homme qui passait les portiques de sécurité, sac à dos à bout de bras pour éviter les détecteurs. Ce SDF achevait de purger sa peine en semi- liberté. 

37 ans et 38 condamnations pour vols de vêtements ou de nourriture, c'est "hallucinant" pour le procureur. L'homme explique au tribunal qu'à sa sortie de prison, il n'avait rien : pas de carte vitale pour consulter le médecin, pas d'argent, plus de traitement médical pour ses troubles du comportement. 

Marché parallèle du slip ou impossible réinsertion

Les boxers pour homme étaient destinés à la revente "10 euros le lot pour me faire 150 euros". Le procureur ironise sur le "marché parallèle des slips à Avignon" et pointe un "dossier décourageant". La présidente dénonce un "cercle vicieux". Maître Elodie Arnaud, l'avocate de ce SDF, constate que "la vie de cet homme est plus simple en détention". Elle souligne que grâce à son interpellation, l'homme a pu retrouver ses médicaments le soir du vol. 

"La prison ne change rien" ajoute le voleur de slip. Le tribunal ne l'a pas entendu et le condamne à quatre mois de prison ferme. "Profitez-en pour refaire votre carte vitale", lance la présidente au voleur qui sourit et repart en détention le pouce levé.