Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

40 objets en ivoire saisis en 6 mois dans le Nord

-
Par , France Bleu Nord

Des statuettes et des objets en ivoire ont été saisis, fin mars, dans une salle des ventes du Nord. En six mois, dans le département, l'Office français de la biodiversité ont mis la main sur une quarantaine d'objets en ivoire, d'une valeur totale de 33.000 euros.

Ces huit objets ont été saisis, le 27 mars, dans une salle des ventes du Nord.
Ces huit objets ont été saisis, le 27 mars, dans une salle des ventes du Nord. - SD59 - Office français de la biodiversité

Le commerce de l'ivoire n'est pas interdit, mais il est très réglementé. Les objets en question n'avaient pas les autorisations nécessaires. Ils ont été saisis, en octobre 2020 et en mars 2021, dans le département du Nord. Au total, il s'agit d'une quarantaine d'objets, pour une valeur estimée à 33.000 euros.

En octobre dernier, un autre contrôle avait permis de mettre la main sur ces sculptures provenant du Japon.
En octobre dernier, un autre contrôle avait permis de mettre la main sur ces sculptures provenant du Japon. - SD59 - Office français de la biodiversié

Ce sont des statuettes catholiques, des crucifix et diverses sculptures japonaises. "La salle des ventes et les propriétaires n'ont pas été en mesure de présenter les autorisations nécessaires", explique Loïc Liégeois, inspecteur de l'environnement au service départemental du Nord. 

Trois ans de prison et 150.000 euros d'amende

Une procédure judiciaire va être adressée au procureur de la République pour délit de vente irrégulière d’espèce non-domestique. Les peines encourues sont de trois ans de prison et 150.000 euros d'amende. Des investigations sont toujours en cours pour connaître la provenance des pièces. 

Ces objets en ivoire sont fabriqués avec des défenses d'éléphants, et l’Office français de la biodiversité précise, dans un communiqué, que "le commerce illégal d’ivoire constitue, avec l’altération des milieux naturels, une des causes principales de la disparition des pachydermes."

L’éléphant d’Afrique souffre du braconnage. Le nombre d'’éléphants des savanes a diminué de 60% en 50 ans. La baisse est même de 85 % en 30 ans pour les éléphants des forêts. Ces deux espèces sont en danger d’extinction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess