Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro 2016 à Nice

Euro 2016 : 43 supporters russes arrêtés à Mandelieu et placés en garde à vue

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu Provence
Mandelieu-la-Napoule, France

Ce mardi matin, une cinquantaine de gendarmes ont stoppé un bus de supporters russes à la sortie de leur hôtel de Mandelieu-la-Napoule. Des supporters soupçonnés d'avoir commis des violences à Marseille le week-end dernier.

.
. © Radio France - David Di Giacomo

Ces 43 supporters quittaient la Côte d'Azur direction Lille où la Russie affronte la Slovaquie ce mercredi. Juste après avoir quitté leur hôtel, ils ont été intercepté par une cinquantaine de gendarmes. Leur bus a été conduit dans l'enceinte de la caserne de gendarmerie de Mandelieu.

Huit Russes ont accepté de descendre du bus, mais trente-cinq autres n'ont pas voulu se prêter aux contrôles d'identité. Ils ont attendu plus de six heures la venue du consul général de Russie. La situation se débloque en début d'après-midi. Les 43 supporters sont alors transférés un par un à Marseille. Ils vont tous être entendus dans le cadre de l'enquête sur les violents affrontements du week-end dernier.

Un serveur d'une brasserie située face à l'hôtel où résidait ce groupe de Russes livre un témoignage édifiant. Il explique avoir servi des Russes à leur retour de Marseille qui se vantaient d'avoir vaincu les Anglais en les envoyant à l'hôpital.

Ils auraient aussi parlé de "fight" à venir contre les Slovaques. Et toujours selon ce serveur, plusieurs d'entre eux portaient des traces de blessures liées aux bagarres.A l'issue de leur garde à vue, ils seront soit relâchés, soit reconduits en Russie, soit poursuivis et sans doute jugés en comparution immédiate.

Reportage à Mandelieu de David Di Giacomo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess