Faits divers – Justice

45.000 euros de dommages et intérêts pour un salarié espionné par son patron

Par Michel Benoît, France Bleu Berry jeudi 6 février 2014 à 17:41

La Compagnie Européenne de la Chaussure (qui gère toute la logistique des magasins "La Halle aux Chaussures") lourdement condamnée aux prud'hommes de Châteauroux pour avoir licencié un salarié du site logistique d'Issoudun suite à des pauses dites "sauvages" enregistrées à son insu sur des relevés informatiques.

Le scanner manuel de Denis Pawlowsky servait de mouchard. Il faisait office de pointeuse sans que ce salarié en ait été averti. La société l'a licencié pour faute grave (sans indémnités ni préavis) en décembre 2012.La Compagnie Européenne de la Chaussure est condamnée à lui verser 45.000 euros de dommages et intérets, 4.000 euros de dommages et intérêts à la CFDT et 3.500 euros au titre des frais de justice.

Plainte au pénal

Une décision rendue par le juge départiteur (le président du tribunal d'instance de Châteauroux) car les quatre juges des prud'hommes n'ont pas pu se mettre d'accord.La CEC a un mois pour faire appel de cette décision et n'a pas donné suite à notre sollicitation.

Une plainte au pénal est déposée, à titre personnel, par Jean-Louis Alfred, délégué central CFDT à la Compagnie Européenne de Chaussure, et coordinateur CFDT pour le groupe Vivarte.

Le reportage de Pierre Viaud.

Il ne savait pas que son scanner servait également de pointeuse pour son employeur !