Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - 45 CRS pour ramener le calme à Carpentras

-
Par , France Bleu Vaucluse

Après des tirs sur des voitures dimanche dans le quartier de la Cité Verte à Carpentras, trois sections de CRS patrouillent durant trois jours dans les quartiers et le centre-ville. Un calme précaire semble revenu : les CRS perturbent les trafics de drogue.

Des CRS patrouillent dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse)
Des CRS patrouillent dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

Dernier jour de patrouille jeudi pour les trois sections de CRS déployées dans les quartiers du Pous-du-Plan, des Amandiers, de la cité Verte ou du centre-ville de Carpentras. Après des tirs sur des voitures dimanche dans la cité Verte de Carpentras, la police judiciaire enquête sur des règlements de compte entre revendeurs de stupéfiants. 

Trois jours de patrouille en centre-ville et dans les quartiers de Carpentras

La police a voulu afficher sa présence avec des patrouilles de CRS mardi, mercredi et jeudi. La présence de 45 CRS en centre-ville et dans les quartiers a permis de ramener le calme. Le commissaire de police de Carpentras Philippe Friedrich voulait rappeler aux trafiquants que "la réponse policière peut s'exprimer 48 heures après un évènement, même pour trois jours et dans tous les secteurs de Carpentras." Le commissaire souhaitait "montrer cette présence de la police et rassurer les habitants victimes de cette terreur imposée par les revendeurs de drogue".

Acheteurs et vendeurs perturbés par les CRS

Le calme revenu dans les quartiers semble relatif puisque la vente de stupéfiants a été perturbée pendant seulement trois jours. Dès que la patrouille de CRS a franchi le parking du quartier du Pous-du-Plan, un cri part d'un escalier, relayé de balcon en cage d'escalier. Le canapé défoncé devant les garages est abandonné mais il reste un graffiti (avec une faute) pour indiquer les tarifs du shit, de 10 à 100 euros. 

Le capitaine Patrick Polgar des CRS explique que " les cris sont ceux des guetteurs. On va perturber le trafic avec nos patrouilles. Le client ne va pas venir : c'est une perte de leur chiffre d'affaire".  

"La solution, c'est une présence renforcée et durable dans les quartiers" selon le commissaire de Carpentras

Après trois jours de patrouilles de CRS de 14h à 20h, le commissaire de Carpentras Philippe Friedrich apprécie le calme précaire juste avant le couvre feu : "la solution c'est une présence renforcée durable dans le quartier"

Les acheteurs de shit attendent le départ des CRS

Le commissaire balaie du regard les voitures sur le parking  du Pou-du-Plan: "il y a des acheteurs en stand-by autour du quartier. Les acheteurs attendent qu'on s'en aille. Personne ne va entrer dans le quartier au risque de se faire prendre sur la transaction. Malheureusement il faudrait pouvoir le faire dans d'autres quartiers, à Cavaillon, à Avignon et dans d'autres départements".

La police a déjà saisi 2,2 kg de cannabis et 160 grammes de cannabis depuis le début de l'année 2021. D'autres patrouilles de CRS sont mobilisables en Vaucluse.

Les CRS perturbent la vente de stupéfiants dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras

Des CRS patrouillent dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse)
Des CRS patrouillent dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Les tarifs du shit sont affichés dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse)
Les tarifs du shit sont affichés dans le quartier du Pous-du-Plan à Carpentras (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Des CRS patrouillent en centre-ville à Carpentras (Vaucluse)
Des CRS patrouillent en centre-ville à Carpentras (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Des CRS contrôlent des passants en centre-ville à Carpentras (Vaucluse)
Des CRS contrôlent des passants en centre-ville à Carpentras (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess