Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"45 morts sur les routes du Loiret en 2018, c'est catastrophique" selon le préfet Jean-Marc Falcone

mardi 8 janvier 2019 à 17:27 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Il y a eu plus de morts sur les routes du Loiret l'année dernière. Le bilan est catastrophique en 2018, c'est le coup de gueule que le préfet a poussé ce mardi 8 janvier lors de ses vœux à la presse.

Selon le préfet du Loiret, les dégradations de radars automatiques ne sont pas pour rien dans ce mauvais bilan.
Selon le préfet du Loiret, les dégradations de radars automatiques ne sont pas pour rien dans ce mauvais bilan. © Radio France - Sébastien Berriot

Loiret, France

Quarante-cinq personnes sont mortes sur les routes du département du Loiret en 2018. Les chiffres repartent malheureusement à la hausse, c'est 21,62% de plus qu'en 2017. Il en a été question ce mardi lors de la cérémonie du préfet à l'occasion de la nouvelle année.  Jean-Marc Falcone s'alarme de cette  situation "dramatique" et parle même d'un "bilan catastrophique après plusieurs années de baisse." En 2017, il y avait eu 37 morts, "37 morts de trop, bien évidemment," a précisé le préfet, "mais la différence est sensible et ce n'est pas admissible." 

Des comportements inciviques

Le représentant de l'état appelle les conducteurs à la vigilance et prévient que les forces de l'ordre bien que très sollicitées par ailleurs ne baissent pas leurs contrôles. "Les accidents sont toujours liés à des comportements inadaptés," comme la vitesse, l'alcool, l'usage de stupéfiants, mais aussi explique le préfet Jean-Marc Falcone, "l'envoi de SMS ou encore une conductrice qui regarde dans sa boîte à gants et qui percute mortellement un cycliste."  

Dégradations de radars automatiques

"Les dégradations de radars automatiques n'y sont pas pour rien dans ce mauvais bilan" ajoute le préfet du Loiret. "Ce n'est pas nouveau, mais il est vrai, on ne va pas se cacher, ils sont de plus en nombreux en cette période." Sur les 16 radars qui avaient dû être changé en raison du passage au 80 km/h, "peu sont aujourd'hui opérationnels," admet Jean-Marc Falcone.  

Les 80 km/h ? 

Il est encore trop tôt pour faire le bilan du passage au 80 km/heures. "Mais il est a noté," indique le préfet du Loiret, "qu'il y a eu plus de morts lors du premier semestre de l'année alors que la nouvelle réglementation n'était pas encore en vigueur." "C'est juste une indication, un constat, mais qui ne signifie rien," ajoute-t-il, "on ne pourra faire le vrai bilan qu'après 1 an de mise en oeuvre."