Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reims : 5 ans de prison ferme requis contre un homme soupçonné d'avoir arnaqué 133 familles

mardi 17 avril 2018 à 20:28 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Un homme de 53 ans était jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims, pour avoir escroqué 133 familles avec de fausses annonces de vacances sur Internet. Le parquet a requis cinq ans de prison ferme à son encontre.

L'affaire était jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims.
L'affaire était jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Cinq ans de prison ferme avec mandat de dépôt, c'est ce qu'a requis ce mardi le procureur de la République de Reims à l'encontre de Steeve Wallet, 53 ans. Il était jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims pour "escroquerie en récidive" et "prise du nom d'un tiers". Son ex-compagne était également sur le banc des prévenus pour "recel de bien obtenu à l'aide d'une escroquerie". 

Ces deux individus sont accusés d'avoir arnaqué 133 familles, avec un procédé devenu répandu sur Internet : louer à des touristes un appartement qui n'est pas le leur. 

Près de 130 parties civiles 

Steeve Wallet est notamment soupçonné d'avoir utilisé le site Le Bon Coin pour faire ses arnaques, en utilisant le nom de deux sans abris qu'il avait rencontrés, pour louer une résidence à Argelès sur mer dans les Pyrénées Orientales et une autre à Hyères dans le Var. Selon l'enquête, il empochait le premier versement de la location, entre 150 et 350 euros, et ne donnait plus de signe de vie. 

En six mois, de mars à juillet 2016, il aurait réussi à empocher 33.040 euros. A l'audience ce mardi, le prévenu a invoqué des dettes de jeu, qu'il aurait accumulées depuis les années 2000 et qui le mettait en grand danger. "On a menacé mes enfants, il y a même eu une séquestration", raconte-t-il à la barre. 

Dans ses réquisitions, le procureur de la République de Reims a insisté sur le passé déjà lourd de Steeve Wallet : 25 condamnations dont 12 pour escroquerie, et plusieurs séjours en prison. Selon l'avocat, le prévenu menait un train de vie plus que modeste, passant la plus grande partie de sa vie de gîte en gîte. Son ancienne compagne continue elle, de nier toute implication dans les arnaques. Une version remise en question par certains témoignages de victimes, qui racontent avoir eu plusieurs fois au téléphone une femme lors des réservations.  

Le jugement du tribunal correctionnel de Reims sera rendu le 18 juin.