Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq ans de prison pour la responsable de la secte des deux soleils en Haute-Saône

mardi 2 octobre 2018 à 17:31 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Armorique, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

La gourou de Servance en Haute-Saône est condamnée à 5 ans de prison en son absence par le tribunal correctionnel de Vesoul. Depuis lundi cette femme de 55 ans est jugée pour avoir eu de l'emprise sur 15 personnes qui avaient rejoint la ferme des deux soleils.

La gourou de Servance en Haute-Saône condamnée à 5 ans de prison en son absence
La gourou de Servance en Haute-Saône condamnée à 5 ans de prison en son absence © Radio France - Jean-François Fernandez

Vesoul, France

La responsable de la ferme des deux soleils à Servance en Haute-Saône été condamnée ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Vesoul, à cinq ans de prison, la peine maximale pour avoir été gourou d'une secte. Un procès qui se tient depuis deux jours en l'absence de la prévenu. Elle avait peu à peu mis en place un mécanisme d'emprise sur des personnes en difficultés.

Le tribunal la reconnait coupable d'abus de faiblesse envers les 15 personnes, parties civiles à ce procès, qui avaient rejoint son groupe de 2009 à 2012, date de son arrestation.

Luce B, qui est en fuite et dont le dernier domicile connu est à Mauron (Morbiban) dans le forêt de Brocéliande en Bretagne devra payer à chacune des 15 victimes 30 000 euros de dommage moral. Pour les dommages matériels, les sommes vont selon les cas de 10 à 80 000 euros.

Le tribunal décide également de priver de ses droits civils, civiques et familiaux sur une période de 5 ans. Cette femme de 55 ans a également interdiction d'exercer toute activité de thérapie en libéral ou comme salariée sur une durée de cinq ans.

Les victimes se disent ce soir soulagées.

Enfin on est arrivés au bout" une des victimes

une des victime, partie civile au procès

Pour le procureur de la république Emmanuel Dupic, c'est une décision qui va faire jurisprudence car cela envoie un message au mouvement sectaire.

On voit bien qu'il y a eu prise en compte du préjudice psychologique qu'on subi les victimes" Emmanuel Dupic, le procureur de la république de Vesoul.

Emmanuel Dupic, le procureur de la république de Vesoul

Le procureur de la république fait le parallèle entre le mécanisme d'une secte et celui de la radicalisation.

Emmanuel Dupic, le procureur de la république de Vesoul