Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq Azuréens arrêtés à Nice après le braquage d'une bijouterie de San Rémo en Italie

mercredi 4 juillet 2018 à 16:46 Par Laurent Vareille, France Bleu Azur

Cinq Azuréens sont actuellement en garde à vue après avoir été interpellés à Nice alors qu'ils venaient de voler pour un million d'euros de montres de luxe dans une bijouterie à San Rémo. Ils étaient surveillés depuis deux mois.

 Le casino de San Rémo
Le casino de San Rémo © Maxppp - W. Wirth

Nice, France

Pas de chance pour ces braqueurs azuréens qui ont été arrêtés à Nice mardi matin après avoir commis un vol quelques heures plus tôt à San Rémo. Il faut dire que le groupe était sous surveillance de la police judiciaire niçoise depuis des mois. Proches d'un receleur et d'un détenu de Salon-de-Provence connu pour des vols à mains armés, ces individus sont partis en Italie mardi matin. La police niçoise les suit en simple observatrice transfrontalière quand soudain, à la surprise général, ils braquent une bijouterie de luxe. Une vingtaine de montres sont emportées. Montant du préjudice un million d'euros.

Les policiers français préviennent immédiatement leurs collègues italiens et s'entendent pour interpeller tout le monde au calme, à leur retour sur Nice. Au moment de leur arrestation une partie du butin a été retrouvé, le reste le sera par la police italienne. Les cinq personnes vont devoir désormais répondre devant la justice française pour association de malfaiteurs et devant la justice italienne pour ce braquage raté.