Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit perquisitions administratives menées dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

793 perquisitions administratives ont été menées en France depuis les attentats de Paris pour 107 interpellations. Dans les Landes, cinq opérations de ce type.

8 perquisitions administratives dans les Landes
8 perquisitions administratives dans les Landes © Radio France - Anne Chovet

Côté police. Une cible à Dax, quatre à Mont de Marsan. C'est d'ailleurs à Mont-de-Marsan que s'est tenue l'opération la plus spectaculaire avec le renfort de huit hommes de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) de Bayonne. C'était mercredi matin 18 novembre dans le centre ville. Lors de cette intervention,  les policiers suspectaient un trafic d'armes.

Au final, pas d'armes mais ils ont découvert une centaine de grammes de cannabis.

A Mont-de-Marsan, Peyrehorade, Biscarrosse, Dax et Benquet

Les cinq personnes chez qui les policiers sont intervenus étaient soupçonnées de radicalisation, on les a surprises sur des sites Internet surveillés, promotion du djihadisme. Ils ont entre 30 et 35 ans.

Côté gendarmes, même type de cible à Peyrehorade, Biscarrosse et Benquet.

En une semaine, on a donc procédé à huit perquisitions administratives. C'est à dire que ces perquisitions sont autorisées par le préfet. La justice, en l'occurrence le procureur, n'est informée qu'après coup.

Il y aura des suites judiciaires après la découverte du cannabis à Mont-de-Marsan ou de ce pochon de cocaïne à Dax ou encore de cette arme de poing à Peyrehorade.

Bien entendu, ce type d'intervention va continuer autant que nécessaire nous disent les forces de l'ordre.

L'état d'urgence a été prolongé pour trois mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess