Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

52 postes de policiers vont être créés en 2021 en Pays de Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le ministère de l'Intérieur a confirmé ce lundi la création de 52 postes de policiers supplémentaires au total sur la Savoie et la Haute-Savoie, dont 35 rien que pour la circonscription d'Annecy.

Un écusson de police nationale.
Un écusson de police nationale. © Radio France - Maxime Glorieux

C'était une demande forte des syndicats, et une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Les effectifs policiers vont être renforcés en France : 10.000 policiers supplémentaires d'ici 2022. Le chef de l'État l'a confirmé ce lundi, en déplacement à Montpellier, et on connaît également la répartition des postes.

En 2021, 35 postes de policiers vont créés sur la zone d'Annecy (la CSP, circonscription de sécurité publique), 10 pour celle de Chambéry et 7 dans la zone du Léman, soit 52 postes, qui s'ajoutent aux 15 policiers supplémentaires déjà annoncés pour la circonscription d'Annemasse, selon les chiffres communiqués ce lundi par les préfectures.

"C'est plutôt une bonne nouvelle" a réagi Emmanuel Courtois, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance dans le 73. Pour la Savoie, "il y a aussi un point positif, c'est que sur la circonscription d'Albertville, on a 4 effectifs qui arrivent au 10 mai sur les sorties d'école, mais pour l'instant Aix-les-Bains est oublié, on verra si d'autres annonces vont dans ce sens-là".

Sur le Léman, il y avait vraiment un déficit de personnels

En Haute-Savoie, les 35 créations de postes s'expliquent par des raisons démographiques, mais aussi liées à l'insécurité. "Sur Annecy, ce qui est dans les cartons, c'est le Grand Annecy, avec d'autres circonscriptions qui vont se greffer à la circonscription actuelle, c'est donc beaucoup plus d'habitants et plus de travail, donc il faudra plus de policiers".

"Sur la circonscription de Léman, celle de Thonon-les-Bains et Evian, il y a avait un réel déficit de personnels, et c'est vraiment compliqué", insiste Emmanuel Courtois. "C'est frontalier avec la Suisse, donc le coup de l'immobilier et le coût de la vie là-bas sont excessivement chers, il y a pas mal de policiers, une fois arrivés là-bas, qui partent parce qu'ils ont des problèmes financiers, et puis il y a une délinquance qui est assez importante, très proche de la Suisse et d'Annemasse".

Des procédures toujours trop lourdes

Le syndicat Alliance réclame par ailleurs un allègement de la charge procédurale, qui continue d'être lourde. "La charge de travail reste très importante en matière de procédure, nos collègues croulent sous les dossiers (...) on demande toujours une simplification de la procédure pénale et la mise en place de réponses pénales adaptées quand les policiers sont victimes de violences".

Un rassemblement est d'ailleurs prévu ce mardi 20 avril à 12h30 devant le tribunal de Lyon, à l'appel du syndicat régional Alliance. Les policiers entendent exprimer leur mécontentement après le verdict rendu ce week-end au procès en appel de la violente agression de policiers à Viry-Châtillon : la cour d'assises des mineurs de Paris a condamné en appel cinq jeunes à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion criminelle et en a acquitté huit autres. Un verdict plus clément qu'en première instance.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess