Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corse : 56 tortues d'Hermann volées dans le parc A cuppulata

lundi 10 septembre 2018 à 21:09 Par Pierre-Louis Sardi et Olivier Castel, France Bleu RCFM et France Bleu

Cinquante-six tortues d'Hermann adultes, uniquement des couples reproducteurs, ont été dérobées dans le parc A cuppulata dans la nuit de dimanche à lundi, en Corse.

Le site d'hebergement des tortues d'Hermann A Cuppulata
Le site d'hebergement des tortues d'Hermann A Cuppulata - .

Corse, France

Cinquante-six tortues d'Hermann adultes, uniquement des couples reproducteurs, ont été dérobées dans le parc A cuppulata dans la nuit de dimanche à lundi, en Corse. Ce sont les soigneurs qui se sont aperçus de leur disparition lors de leur tournée matinale. 

Une plainte a été déposée à la gendarmerie, les services des douanes ont été prévenus ainsi que l'office national de la chasse et de la faune sauvage.

Pour Pierre Moisson, le directeur du parc animalier, les raisons de ce vol peuvent s'expliquer de plusieurs manières - Radio France
Pour Pierre Moisson, le directeur du parc animalier, les raisons de ce vol peuvent s'expliquer de plusieurs manières © Radio France - Olivier Castel

Les raisons de ce vol peuvent s'expliquer de plusieurs manières"

Ces tortues ne peuvent être revendues légalement, précise le parc qui soupçonne donc un trafic. A moins qu'elles n'aient été volées pour être relâchées dans la nature, ce qui représenterait un risque mortel pour les tortues sauvages.

Pour Pierre Moisson, le directeur du parc animalier, les raisons de ce vol peuvent s'expliquer de plusieurs manières