Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

57 jours d'interruption de travail au total pour deux policiers alésiens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

À l'issue d'un contrôle sans histoire dans le quartier des Cévennes à Alès, un mineur et un jeune majeur s'en sont pris à l'équipe de la police nationale. Un fonctionnaire ressort avec 15 jours d'interruption de travail, son collègue avec 42 jours pour un poignet fracturé.

Le véhicule de la police nationale d'Alès.
Le véhicule de la police nationale d'Alès. © Radio France - Ludovic Labastrou

Alès, France

Deux fonctionnaires du commissariat d'Alès ont été blessés à l'issue d'un banal contrôle d'identité ce mercredi soir, selon une source syndicale. L'un ne travaillera pas pendant 15 jours à cause d'une entorse au genou. Son collègue, plus grièvement atteint, s'est vu notifier une ITT de 42 jours pour une fracture du poignet. Une interruption de travail très lourde.

Le contrôle s'est très bien passé, l'agression provient de deux autres jeunes

Alors que le contrôle, au bas d'un immeuble du quartier des Cévennes, s'est déroulé dans une ambiance plutôt détendue, deux jeunes, un mineur et un majeur, qui n'avaient rien à voir avec le contrôle, ont copieusement insulté les policiers nationaux avant que le mineur ne jette une pierre sur le véhicule des policiers.

"Ils veulent nous interdire l'accès au quartier des Cévennes, nous ne céderons pas."

C'est à la suite de leur interpellation que les deux policiers nationaux ont été blessés. Placés en garde à vue dans les locaux du commissariat d'Alès, le cas du jeune mineur sera examiné à Nîmes. Quant au majeur, il a été présenté ce jeudi devant le parquet d'Alès pour rébellion et outrages. Des faits dont il répondra en décembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu