Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

6.000 moutons et vaches coincés par la neige en montagne en Savoie dans le col du Glandon

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Une cellule de crise est mise en place ce dimanche à Saint-Colomban-des-Villards pour nourrir et évacuer les animaux. La faute à de très fortes chute de neige et à des congères de deux mètres qui se sont formées dans la nuit de vendredi à samedi.

Les moutons pris au piège
Les moutons pris au piège - Pierre-Yves Bonnivard

6.000 moutons et brebis, une centaine de vaches, répartis en cinq troupeaux sont pris au piège de la neige depuis vendredi soir autour de 1.900 - 2.000 mètres d'altitude. En dessous, à 1.500 mètres, on a affaire à 30 à 50 centimètres de neige ! Le vent glacial a créé des congères de deux mètres de haut dans le secteur du col du Glandon. 

Un niveau de neige exceptionnel

Autant de neige à cette altitude et à cette période de l'année est exceptionnel. L'année de référence est 1974. La neige n'avait disparu qu'au printemps. Normalement les derniers troupeaux redescendent des alpages fin octobre. 

Pierre-Yves Bonnivard

Pierre-Yves Bonnivard, le maire de Saint-Colomban-des-Villards ne cache pas le caractère imprévu de la situation, lui qui est par ailleurs président aussi de l'USARP - union pour la sauvegarde des activités pastorales et rurales. Dès qu'ils ont pris connaissance des prévisions météorologiques, les bergers ont commencé à descendre les troupeaux qui étaient bien plus haut. L'épisode neigeux, combiné au vent, a été plus extrême que prévu.

Pierre-Yves Bonnivard a donc déclenché aux aurores, ce dimanche, le plan de sauvegarde communal avec une cellule de crise en mairie en lien avec le département de la Savoie.

"Evacuer tous les animaux nous prendra quasiment une semaine. Il faut les nourrir." - Pierre Yves Bonnivard.

Première urgence, déneiger une voie d'accès pour transporter du foin grâce aux services du département. Puis ce dimanche midi,  acheminer une vingtaine de balles de foin, soit 300 kilos de fourrage.  "Evacuer tous les animaux nous prendra quasiment une semaine. On peut faire un troupeau par jour. Il faut donc les nourrir en attendant."

Une dameuse a pu ouvrir une route pour nourrir les animaux.
Une dameuse a pu ouvrir une route pour nourrir les animaux. © Radio France - Pierre-Yves Bonnivard
Transport de nourriture ce dimanche pour les animaux
Transport de nourriture ce dimanche pour les animaux - Pierre-Yves Bonnivard
Des camions équipés pour la haute montagne.
Des camions équipés pour la haute montagne. - Pierre-Yves Bonnivard

800 moutons d'un troupeau ont pu être évacués dès samedi en Isère, mais les autres doivent patienter. "Il y a trop de neige pour gratter le sol et se nourrir. On a un troupeau prioritaire car des brebis sont prêtes à mettre bas. On fait tout pour qu'il n'y ait pas de pertes." 

D'autant que la situation climatique ne va pas résoudre naturellement le problème. Ce n'est pas prêt de fondre :  il faisait - 6° à 1.900 mètres d'altitude ce matin et on attend de la neige pour jeudi prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess