Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Six ans de prison avec sursis requis contre un ancien cardiologue de Dijon

vendredi 10 novembre 2017 à 0:24 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Ce cardiologue n'avait visiblement pas la main uniquement sur le coeur... Ce praticien Dijonnais de 61 ans, très réputé, est accusé d'agressions sexuelles.

La cité judiciaire de Dijon
La cité judiciaire de Dijon © Radio France - Fanny Boucaud

21000 Dijon, France

Cinq femmes, qui se sont constituées parties civiles, étaient auditionnées ce jeudi 9 novembre 2017 devant le tribunal correctionnel de Djion. Elles auraient été agressées par un cardiologue, entre 2009 et 2011, des agressions sexuelles "par personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction". Le cardiologue, radié à sa demande de l'ordre des médecins en 2014, n'exerce plus son métier. À l'audience, il a nié les faits. Ses ex-patientes, elles, ont toutes décrit les mêmes agissements : des examens qui se terminent en massage des parties intimes. Elles ont déclaré l'avoir senti en érection alors qu'il les manipulait bassin contre bassin et qu'il était derrière elles. Et même des cunnilingus non consentis.

Il pratiquait une médecine "globale" a-t-il expliqué

L'ancien médecin a justifié ces examens pour le moins étranges... Il pratiquait, a-t-il dit à la barre, une médecine "globale". Son avocat maître François Saint-Pierre du barreau de Lyon. "Le boulot d'un cardiologue ce n'est pas seulement de poser des électrodes pour un électrocardiogramme, c'est aussi d'ausculter le patient pour voir s'il n'a pas d'autres problèmes graves qui nécessitent d'autres réponses" a-t-il commenté en substance.

L'avocat du prévenu, maître Saint-Pierre

L'avocat du médecin, maître François Saint-Pierre du barreau de Lyon - Radio France
L'avocat du médecin, maître François Saint-Pierre du barreau de Lyon © Radio France - Thomas Nougaillon

Maître Patrice Voilque du barreau de Nancy défend l'une des ex-patientes. Lui aussi décrypte les examens que menaient ce médecin. "Cela commence par une consultation normale avec un électrocardiogramme et ça se termine par des massages, des attouchements, des choses très désagréables, surtout quand on vient chez son cardiologue".

Maître Voilque, avocat de l'une des plaignantes

Maître Patrice Voilque du barreau de Nancy défend l'une des ex-patientes - Radio France
Maître Patrice Voilque du barreau de Nancy défend l'une des ex-patientes © Radio France - Thomas Nougaillon

Six ans avec sursis et un suivi socio-judiciaire

Dans ses réquisitions, le ministère public* a demandé six ans de prison avec sursis et un suivi socio-judiciaire de cinq ans et une interdiction définitive d'exercer l'activité de médecin, des peines assorties d'une inscription au Fichier Judiciaire Automatisé des Auteurs d'Infractions Sexuelles ou Violentes (FIJAISV). Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 11 décembre prochain. Par ailleurs, une somme d'environ 50.000 euros (au global) a été demandée en guise de dommages et intérêt par les parties civiles.

Écoutez le témoignage de cette ancienne patiente du cardiologue

*la peine maximale encourue pour ce genre de faits est de sept ans d'emprisonnement et 100.000 euros d'amendes.