Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Orléans : un père condamné à six ans de prison ferme pour avoir secoué son bébé

mercredi 4 mai 2016 à 9:21 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans et France Bleu

Un Pithivérien de 40 ans a été condamné ce mardi à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Orléans pour des violences sur sa petite fille âgée de 4 mois à l'époque. Aujourd'hui, à 21 mois, elle ne marche toujours pas et souffre de problèmes aux yeux. Elle a été placée.

Le Palais de Justice d'Orléans
Le Palais de Justice d'Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

Le tribunal correctionnel d'Orléans a lourdement condamné le père d'un nourrisson âgé de 4 mois à l'époque des faits pour l'avoir secoué. Fin novembre 2014, une fillette de 4 mois est admise à l'hôpital d'Orléans pour des pleurs excessifs. L'examen révèle une hémorragie aux yeux, des ecchymoses sur une fesse et un traumatisme crânien. Immédiatement, un signalement est fait à la justice, c'est le deuxième en seulement deux mois pour cet enfant.

Elle pleurait et ça m'énervait " - Le père à l'audience

L'hôpital de Pithiviers, où vivent les parents, avait déjà saisi les services sociaux. A l'audience, le père toxicomane reconnait des gestes maladroits et des petites tapes : "Parfois, elle pleurait et ça m'énervait". "Et les tapes, c'était souvent" ? demande le procureur. "Une à deux fois par jour", répond l'homme, sans émotion.

Le bébé violemment secoué au moins à deux reprises

En fait, les expertises ont montré que la fillette avait été violemment secouée au moins à deux reprises. La mère, elle aussi accroc au cannabis, avait quand même conscience de la situation. Elle en avait parlé à son médecin, à la PMI (protection maternelle infantile) mais le jour où une assistante sociale sonne à la porte, elle refuse de lui ouvrir :

Je ne pensais pas que ca irait aussi loin. J'avais peur pour moi " - La mère

"Alors, il fallait vous protéger et surtout protéger votre bébé", s'énerve l'avocate des services sociaux. Aujourd'hui, la petite fille est en famille d'accueil. A 21 mois, elle ne marche toujours pas, elle souffre de problèmes aux yeux. Il faudra attendre ses 7 ans pour évaluer l'ensemble de ses séquelles.

Le père reste incarcéré

La mère, poursuivie pour non assistance à personne en danger et non dénonciation de délit, a été condamnée à 1 an de prison avec sursis. Le père a été reconduit à l'issue de l'audience à la prison de Saran où il était déjà en détention provisoire. La justice a également prononcé le retrait de son autorité parentale.