Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

6 mois de prison pour la mort d'Owen : ses proches ressortent bouleversés et en colère du tribunal de Brest

mardi 3 juillet 2018 à 17:13 Par Thomas Biet, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

L'adolescent avait trouvé la mort en 2012 alors qu'il faisait du vélo à Lesneven. La conductrice, une femme de 78 ans, était sous l'emprise de médicaments, dont un puissant somnifère au moment du drame. Elle écope de 6 mois de prison ferme. La famille d'Owen est ressortie choquée et en colère.

Daniel et Marie Morvan étaient très émus et très en colère à la sortie du tribunal de Brest
Daniel et Marie Morvan étaient très émus et très en colère à la sortie du tribunal de Brest © Radio France - Thomas Biet

Brest, France

Les proches d'Owen sont restés d'une dignité incroyable lorsque le jugement est tombé dans la salle d'audience du tribunal de Brest. Pas un mot lorsque le juge a rendu son délibéré : deux ans de prison dont six mois ferme, un permis annulé, l'interdiction de le repasser dans un délai de 5 ans. La femme de 78 ans responsable de la mort de l'adolescent en 2012, et qui était sous l'emprise de médicaments psychotropes, sera convoqué le 27 août par le juge d'application des peines. Elle ressort libre du tribunal.

J'ai 20 ans à attendre et je peux tuer quelqu'un, voilà ce que je retiens

La famille et les amis d'Owen avaient eux les yeux rougis par l'émotion et la colère : "On est déçus, on espérait que ce jugement aiderait  notre travail de reconstruction mais là ce n'est pas possible" explique son papa Daniel.  "On a l'impression qu'on n'existe pas, que le travail que l'on a mené avec l'association est réduit à néant". 

"Elle n'a pas eu un mot de compassion pour mon enfant" (Marie, la maman d'Owen)

Le couple a monté une structure pour soulever le problème de la médication au volant. Leur avocate rappelle d'ailleurs que la législation n'a pas bougé depuis 6 ans. Elle compte d'ailleurs poursuivre deux pharmaciens et un médecin au civil et à l'ordinal (procédure devant l'ordre médical). Daniel, le papa d'Owen évoque lui la profonde injustice qu'il ressent : "En tant que père, je trouve que c'est un peine est dérisoire ! Moi, j'ai 20 ans à attendre, je peux tuer quelqu'un et je ne risque rien ! Voilà ce que je retiens !"

L'indignation du papa d'Owen après la condamnation de la femme qui a tué son fils de 14 ans sur la route en 2012

Pas un mot, pas une excuse, pas un regard

La maman de l'adolescent est sortie bouleversée de la salle, mais elle a tenu à s'exprimer malgré tout : "Je pensais qu'on accordait plus d'importance à la vie d'un enfant de 14 ans. J'ai vu la semaine dernière qu'un homme qui a torturé des chats a été condamné à 9 mois ferme. Cette femme a tué mon fils et elle a 6 mois ! Où sont les valeurs ?" Elle pointe l'attitude de la prévenue, reconnue coupable : "Pas un mot, pas un regard, pas un regret, pour elle, la mort de mon fils c'est juste un effet secondaire, une emmerde, comme elle l'a dit!"