Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

6 personnes en garde à vue après la mort d'un homme à Saint-Avold

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Un homme a été retrouvé mort la gorge tranchée mercredi matin. La justice n'exclut pas complètement la piste du suicide mais 6 personnes ont été placées en garde à vue pour homicide volontaire.

L'enquête a été confiée aux policiers du commissariat de Freyming-Merlebach (Illustration)
L'enquête a été confiée aux policiers du commissariat de Freyming-Merlebach (Illustration) © Radio France - Thibault Delmarle

Après la mort d'un homme de 51 ans à Saint-Avold, 6 personnes sont en garde à vue pour homicide volontaire. La victime a été retrouvée morte merrcredi matin dans son appartement, la gorge tranchée. Le parquet de Sarreguemines a ouvert une enquête, confiée au commissariat de Freyming-Merlebach. Malgré tout, la thèse d'un suicide n'est pas complètement écartée. Une autopsie sera réalisée ce vendredi pour tenter de mieux comprendre le drame qui s'est joué dans cet appartement de Saint-Avold. Selon les premiers éléments de l'enquête, la mort remonte à ce week-end. La victime était connue pour sa toxicomanie. 

La personne qui était hébergée depuis quelques temps dans son appartement a été placée en garde à vue mercredi après-midi, quelques heures après la découverte du corps. Mais 5 autres personnes qui ont fréquenté la victime dans le week-end ont également été placées en garde à vue ce jeudi après-midi. Tous sont âgés entre 30 et 40 ans. "Il y a des incohérences dans certains emplois du temps, des éléments troublants", précise le parquet. Mais la piste du suicide n'est pas exclue pour l'heure par les enquêteurs. "C'est une affaire complexe" résume Olivier Glady, le Procureur de la république de Sarreguemines.

Les gardes à vue s'achèvent ce vendredi. Le parquet de Sarreguemines a été désaisi ce jeudi soir au profit du pôle criminel du parquet de Metz. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess