Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

60.000 fichiers pédopornographiques retrouvés chez le directeur de l'école de Cadaujac

vendredi 6 novembre 2015 à 18:02 Par Gil Rebecca, France Bleu Gironde et France Bleu

C'est un véritable arsenal qui a été retrouvé au domicile du directeur de l'école de Cadaujac : pas moins de 60 000 photos et vidéos impliquant principalement de jeunes garçons mineurs, parfois dans des pauses plus que suggestives selon les premiers éléments de l'enquête.

Au centre la procureure de la république de Bordeaux Marie-Madeleine Alliot
Au centre la procureure de la république de Bordeaux Marie-Madeleine Alliot © Radio France - Rebecca Gil

Cadaujac, France

La procureure de la République de Bordeaux Marie-Madeleine Alliot s'est exprimée lors d'une conférence de presse après l'arrestation du directeur d'école de Cadaujac. On retient un chiffre impressionnant, celui de 60 000 photos et vidéos sur lesquels on peut apercevoir de jeunes garçons principalement, parfois dans des pauses à caractère sexuelles selon les premiers éléments de l'enquête. Une enquête menée par la Police Judiciaire. Elle sera longue et complexe au vu du nombre de fichiers récoltés. Pour le moment à ce stade des investigations, aucun des enfants de l'école de Cadaujac n'est impliqué.

Un directeur discret, sans soucis apparents

En ce qui concerne le directeur, il s'agit d'un homme de 45 ans célibataire et sans enfants, enseignant depuis 20 ans puis devenu directeur en 2007 au Bouscat. Il était jusque là inconnu des services de police. L'Education Nationale parle d'un enseignant de CE2 sans problèmes, inspecté plusieurs fois et bien noté. Pour réaliser ces photos et vidéos, il utilisait en toute discrétion du matériel de haute qualité. Des caméras cachées dans sa montre, ses lunettes ou encore sa sacoche. Elles lui permettaient de filmer notamment dans les douches de piscine.

Une question se pose maintenant : les faits ont-ils été commis dans l'exercice de ses fonctions ? Ce sera maintenant au juge d'instruction chargé de l'enquête de le définir. Il est en tout cas accusé de détention et diffusion d'images pédopornographiques, et de violences avec préméditation en ce qui concerne les positions dans lesquelles se trouvent les enfants sur certains clichés. Pour cela, il risque jusqu'à 7 ans de prison ferme.

Pour le moment, étant donné son état de santé, après sa tentative de suicide lors de son interpellation à Montalivet, il n'a toujours pas pu être entendu par les services de police. Une information judiciaire a été ouverte.