Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

6.000 euros découverts dans le sac de linge d'un prisonnier à Valence

lundi 8 octobre 2018 à 9:39 - Mis à jour le lundi 8 octobre 2018 à 16:01 Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Les billets ont été trouvés samedi. Le syndicat UFAP-UNSA Justice réclame une nouvelle fois, une fouille complète du centre pénitentiaire.

Le centre pénitentiaire de Valence
Le centre pénitentiaire de Valence © Radio France - Victor Vasseur

Valence, France

Après les téléphones et autres objets, nouvelle découverte au centre pénitentiaire de Valence dans la Drôme. Selon l'UFAP-UNSA Justice 6.000 euros ont été découverts dans les affaires d'un détenu. Les surveillants ont trouvé les billets samedi, dans le sac de linge d'un prisonnier. "Une telle somme amenée par une famille à un détenu, c'est du jamais vu", confie Sylvain Royère, délégué régional et local de l'UFAP-UNSA Justice.

6.000 euros pour quoi faire?

Ce qui inquiète le syndicat et les gardiens de prison, c'est le montant. "On a déjà vu des familles tenter de faire passer des boulettes de résine de cannabis, des cigarettes, voire un peu de liquide... mais 30-50 euros maximum", explique Sylvain Royère. "A quoi va servir cette somme ? Est-ce pour alimenter un trafic de stupéfiant, de téléphone? 6.000 euros, c'est énorme ! Est-ce pour la préparation d'un acte grave à l'égard d'un personnel ? On peut se poser la question légitimement."

Une enquête est ouverte. Le détenu et sa famille doivent être entendus.

Le syndicat réclame à nouveau une fouille complète

Cette découverte s'ajoute à la multiplication des projections par dessus le mur du centre pénitentiaire. Des téléphones portables, de la drogue, et autres objets divers sont lancés régulièrement dans l'enceinte de la prison. C'est inacceptable, pour les gardiens. La découverte des 6.000 euros pousse une nouvelle fois l'UFAP-UNSA Justice à réclamer une fouille complète de tout l'établissement.