Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

61 cas de radicalisation recensés en Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu
Quimper, Finistère, France

Le préfet du Finistère, Jean-Luc Videlaine, a rassemblé près de 200 maires du département ce vendredi, pour répondre à leurs questions sur l'état d'urgence. Il en a profité pour dresser un premier bilan des perquisitions administratives menées dans ce cadre.

Le préfet Jean-Luc Videlaine annonce 61 cas de radicalisations recensés
Le préfet Jean-Luc Videlaine annonce 61 cas de radicalisations recensés © Maxppp - Claude Prigent

Devant près de 200 maires du Finistère, le préfet Jean-Luc Videlaine, a rappelé que nul ne pouvait être certain que le département ne serait pas "la cible d'une menace terroriste"61 cas de personnes radicalisées ont été recensés en Finistère, dont 12 très sensibles. "Des cas de figures assez distincts", relativise le préfet, et dans la moyenne "des départements à la démographie semblable". Aucune de ces personnes ne fait l'objet de "fiche S" en Finistère. Et il n'y pas non plus d'assignation à résidence depuis la mise en place de l'état d'urgence.

De nouvelles perquisitions administratives à prévoir

Jean-Luc Videlaine a par ailleurs donné quelques précisions sur les perquisitions menées à la mosquée Sunna de Brest et chez l'imam controversé Rachid Abou Houdeyfa. _"Il _n'y a eu aucune interpellation", selon le préfet qui ne souhaite pas s'exprimer sur des saisies éventuelles. Elle n'ont en tout cas pas de lien avec les quatre autres perquisitions administratives déjà menées en Finistère, et pour lesquelles,  là encore, Jean-Luc Videlaine garde le silence sur de possibles interpellations. Il prévient toutefois que de nouvelles perquisitions administratives sont à prévoir et que les contrôles resteront renforcés, notamment sur les routes.

793 perquisitions au total en France

Sur le plan national, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuvze a également fait le point ce vendredi sur les perquisitions administratives menées chaque nuit en France depuis le début de l'état d'urgence. Au total, après 5 nuits, 793 perquisitions ont été décidées par les préfets, menant à 107 interpellations et 90 gardes à vue. 164 personnes radicalisées ont été assignées à résidence. Enfin, 174 armes ont été saisies en France, dont 18 armes de guerre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess