Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

65 élèves de l'école nationale de police de Périgueux victimes du virus de la gastro-entérite

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

65 élèves de l'école nationale de police de Périgueux sont brutalement tombés malades dans la soirée de jeudi 12 décembre et nuit suivante. Maux de ventre et de tête 17 d'entre eux ont du être hospitalisés. 3 sont encore hospitalisés ce vendredi matin sans danger. La gastro-entérite est suspectée.

Les pompiers et le Samu sont intervenus à de nombreuses reprises à l'école nationale de police de Périgueux.
Les pompiers et le Samu sont intervenus à de nombreuses reprises à l'école nationale de police de Périgueux. © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Périgueux, France

La nuit de jeudi à vendredi à été longue à l'école de police de Périgueux. 65 élèves de l'école nationale de police de Périgueux ont été pris de maux de ventre et de tête, au point que 17 d'entre eux ont dû être hospitalisés 

Le virus de la gastro-entérite fortement suspecté

"Il y avait bien eu quelques alertes" raconte le commissaire Mesnard, directeur de l'école nationale de Police de Périgueux.  Deux élèves notamment, pris de maux de ventre quelques heures avant l'hécatombe. Ce fut jeudi soir puis durant toute la nuit de jeudi à vendredi. 65 élèves qui occupent l'internat se sont trouvés malades, et pour 17 d'entre eux, l'alerte a été sérieuse puisqu'ils ont été admis à l'hôpital de Périgueux. Il y a eu un balai incessant de voitures du Samu et de pompiers au fur et à mesure que les cas les plus sévères se sont déclarés. Une majorité d'entre eux sont sortis jeudi soir. Il en reste trois ce vendredi matin encore hospitalisé mais dont l'état de santé ne présente aucun risque. 

A cette heure, c'est le virus de la gastro-entérite qui est pointé. Une première analyse des patients fait état d'une infection virale. Cela reste à confirmer. A titre de précaution, le restaurant de l'école de police a été nettoyé, la nourriture a fait l'objet de prélèvements qui seront soumis à analyses..

De leur côté, certains élèves de l'école de police affirment qu'il ne s'agit pas d'une gastro-entérite et suspectent une intoxication alimentaire après leur repas de jeudi soir, une paella. Ils précisent que ce ne sont pas 65, mais plus de 100 élèves qui ont été touchés, ainsi que des formateurs de l'école. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu