Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sept ans de prison pour avoir donné de violents coups de brosse à dents équipée de lames de rasoir

-
Par , France Bleu Hérault

Un habitant de la commune de Montblanc connu de la justice a eu la mauvaise idée d'utiliser une brosse à dents équipée de lames de rasoir au cours d'une rixe à la fin du mois d'août. L'homme qui s'est battu contre lui a été gravement blessé. 30 jours d'ITT.

Salle des pas perdus du tribunal de Béziers
Salle des pas perdus du tribunal de Béziers © Radio France - Stéfane Poche

Un homme de 26 ans a été condamné ce mercredi par le tribunal de Béziers à sept ans de prison après une bagarre sur la commune de Montblanc (Hérault). Dans la nuit du 21 au 22 août 2020, ce dernier a  gravement blessé sa victime avec une arme artisanale : un manche de brosse à dents et des lames de rasoir.

30 jours d'incapacité totale de travail avec possibilité de séquelles fonctionnelles ultérieures.

La victime, père de deux enfants, a eu des nerfs et tendons sectionnés à une main, deux plaies d'environ dix centimètres au flanc gauche, d'une plaie cervicale d'environ dix centimètres et d'une plaie au niveau de la gorge ayant nécessité 24 agrafes entre le menton et l'oreille droite.

Les deux hommes ne se connaissaient pas. La raison de cette rixe est futile. Mis en fuite par le frère de la victime, l'agresseur s'était enfui avec un scooter avant d'être identifié et retrouvé quelques jours plus tard par les gendarmes de Pézenas.

L'agresseur originaire de Montblanc, est déjà connu de la justice notamment pour des violences. Il a nié avoir eu l'intention de tuer son adversaire, affirmant avoir sorti son arme artisanale par peur de ne pas avoir le dessus dans la bagarre. 

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné l'agresseur à la peine de  sept ans d'emprisonnement auxquels se sont ajoutés six mois d'emprisonnement en révocation d'un précédent sursis, avec maintien en détention.

Le prévenu a interdiction de séjourner dans l'Hérault pendant cinq années à sa sortie de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess