Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sept avions Tracker de la Sécurité civile à l'arrêt par mesure de sécurité à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Ils sont cloués au sol depuis ce lundi matin à Nîmes Garons: sept avions Tracker de la Sécurité civile sont en révision par mesure de sécurité.

Des trackers anti-feu
Des trackers anti-feu © Radio France - Yves Renaud

Nîmes, France

Sept avions, soit un tiers de la flotte de bombardiers d'eau de la Sécurité civile, sont cloués au sol mesure de sécurité. Ce qui a provoqué cette décision ? Un incident la veille. Dimanche, pendant que plusieurs incendies sévissent dans le département de l'Hérault, un Tracker connaît un grave incident au décollage ; il était parti se ravitailler sur le pélicandrome de Béziers - Cap-d'Agde. Son train d'atterrissage se serait affaissé

La Sécurité civile dispose encore de 15 bombardiers d'eau 

A priori, les avions encore à disposition devraient suffire à faire face à de nouveaux incendies. Mais la Sécurité civile n'exclut pas de faire appel à des moyens européens extérieurs en cas de besoin. 

Cet incidentsurvient un mois après le crash d'un autre Tracker, le 2 août, lors d'un important incendie à Générac (Gard), dans lequel son pilote a trouvé la mort.  

Une enquête sur l'avion endommagé va permettre de déterminer si l'incident est propre à l'avion ou si c'est une cause externe, comme "un trou dans la piste, qui a fait affaisser le train d'atterrissage", selon le lieutenant-colonel Michaël Bernier, directeur de la communication.  

Choix de la station

France Bleu